Annonces
Publicité
» » » » Khalifa Sall prend le contre-pied de Mankoo Wattu...

Khalifa Sall prend le contre-pied de Mankoo Wattu : « Abd. Daouda Diallo peut organiser les Législatives »

  • Ankou Sodjago Ankou Sodjago

Le maire de la ville de Dakar, Khalifa Ababacar Sall, a indiqué ce dimanche, 29 janvier que les élections législatives de 2017 peuvent être organisées par le ministre de l’intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo. Pour lui, la priorité est ailleurs : la motivation des citoyens pour l’inscription sur les listes électorales.

Abordant le thème de l’organisation des élections législatives de juillet prochain, dans l’émission « Grand Jury » de la Rfm, le maire de Dakar a indiqué que les Législatives prochaines peuvent être sous le contrôle du ministre Abdoulaye Daouda Diallo. Ainsi, contrairement aux opposants de Mankoo Wattu Senegaal qui réclament la tête du ministre de l’intérieur, Khalifa Sall n’a pas la même vision que ces leaders de l’opposition.

« Je n’ai jamais de problème pour ça, car, ce n’est pas notre combat. Nous devons nous occuper des inscriptions. On gagne une élection quand on en maîtrise le fichier. Il faut que les partis politiques, la société civile, tous ceux qui veulent aller aux élections aillent s’occuper des inscriptions. Qu’on soit présent dans les commissions qu’on en connaissent le nombre journalier. Qu’on puisse connaitre ce qui change, si on ne veut pas avoir de mauvaise surprise », a-t-il laissé entendre.

A la question de savoir, s’il y a une fraude qui se prépare comme l’avait souligné la coalition Mankoo Wattu Senegaal, Khalifa Sall répond : « c’est assez douteux. Je suis à l’intérieur de pays, le spectacle que j’y vois n’inspire pas confiance et ne suscite pas d’espoir. Parce que les gens n’arrivent pas à s’inscrire. Les machines promises sont la-bas. Mais allez dans les villages, vous verrez qu’il y a des centres qui n’ont pas de machines. Les gens viennent à 5 heures du matin, mais n’ y arrivent pas ».

Le Maire de Dakar a précisé que son parti n’ira pas à ces législatives sous la bannière de la coalition présidentielle, Benno Bokk Yakkar.

Ce 27 janvier, le président de la République, a signé un décret fixant la date des élections législatives au dimanche 30 juillet 2017. Les électeurs sénégalais sont ainsi appelés aux urnes à cette date pour choisir les 165 représentants à l’Assemblée nationale.

 

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces