BRVM-10 174,36 -0,38 BRVM-C 181,59 -0,10 Dernière mise à jour : Vendredi, 19 octobre, 2018 - 22:45

BOA SN

0,00

SONATEL

-0,03

TOTAL SN

0,00
PROGRAMMES TV
L'horoscope du jour Horoscope du jour En ce moment à Dakar 26° partly-cloudy-night
Annonces

Karim et Madické travaillent-ils pour Macky…?

Abdoulaye Wade, Karim Wade, Macky Sall, madické niang

“La candidature de “diversion de Madické Niang” n’a-t-il pas la même saillie que celle de Karim Wade proposée par le congrès de 2015 ? Ces  deux suicidaires ne travailleraient-ils pas pour le président sortant, l’intransigeant et l’intrigant Macky Sall ?

Avec la démission de Madické Niang de tous ces mandats obtenus sous la bannière du Pds, les libéraux font face, à nouveau, à une profonde crise qui risque de clore leur destin présidentiel.

Autant la candidature de ”substitution de Me Niang” aura été courageuse mais tardive et ”précipitée”, autant celle de Karim Meissa bercerait ses partisans d’illusions inutiles…

Au Pds, on est conscient d’une candidature de substitution, en coulisse. Le tête-à-tête de Doha, entre Madické et Wade, aurait échoppé sur le profil du Plan B. Et la proposition du rebelle  Madické d’incarner ce candidat de substitution n’a pas enchanté Me Wade. Ce qui a entraîné ce charivari, ce divorce des deux frères qui vont désormais cheminer  séparément vers 2019.

Mais à quel prix ? Fin dans la douleur d’un compagnonnage de plus de 30 ans, facilitation à Macky Sall d’un 2e mandat… Au moment où Karim Wade,  candidat déclaré, en roue libre, trône sur un Pds mal en point. Qui peine à valider une candidature rejetée par le Code électoral. Même si le Pds promet le chaos si cette candidature est empêchée par le régime de Macky Sall.

Que faire ? Seul un rapport de force et une union sacrée des forces vives, pourraient être imposés au président Macky Sall, selon les observateurs. Mais au regard des préoccupations des uns et des autres, l’opposition sénégalaise, disparate, est loin de prêter mains fortes au Pds et alliés.

Ce chacun pour soi, Dieu pour tous, va refréner les ardeurs des partisans de Karim Wade prêts à aller au charbon.

En dernière instance, le Pds, créé en 1974, qui a participé à toutes les luttes démocratiques aura-t-il un candidat en 2019 ? Une première dans l’histoire si les options de base sont maintenues du côté du pouvoir…

Annonces
Annonces

5 commentaires

  • le+sénégalais+pur+sang
    5 octobre 2018 22 h 57 min

    Nous comptons sur la force de l’Apr qui est majoritaire dans toutes les 14 régions pour gagner et nos sur des calculs et des supputations. Alla Sylla, responsable APR Touba s’inscrit dans la même dynamique.

  • Diao
    6 octobre 2018 0 h 26 min

    Yeen daal Macky sall reek mofi nek

  • Mactar THIONE
    6 octobre 2018 0 h 30 min

    C possible que Wade et karim travaille pour macky parceque Wade connait bien macky et macky dou morommou karim c son grd frère

  • Foof
    6 octobre 2018 9 h 53 min

    Sonko l’homme de la situation.

  • cheikh+Ndiaye+kaffrine
    6 octobre 2018 10 h 47 min

    en tout cas la coalition de la grande majorité n’attend personne pour mettre en oeuvre des stratégies en fin de faire passer dès le premier tour en 2019 son candidat le président macky sall

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *