PUBLICITÉ
6456413 9736487 - Interdiction port du voile à Sainte Jeanne d’Arc de Dakar : Mamadou Ndoye,«c'est une maladresse...

Interdiction port du voile à Sainte Jeanne d’Arc de Dakar : Mamadou Ndoye,«c’est une maladresse…

Interpellé sur la décision de Sainte Jeanne d’Arc de Dakar de vouloir interdire le port du voile la saison prochain, Mamadou Ndoye pense que c’est “un maladresse de la part des dirigeants de ladite l’Institut”.  

L’ancien inspecteur de l’éducation a appelé les auteurs a renoncé très vite à cette décision qui peut entraîner des clivages ou de la discrimination.

Selon lui, personne ne doit pas imposer ou interdire le port du voile(…)

 

 

Annonces

(6) commentaires

Borom Ndiarem Faye

Merçi M ndoye école catolik école musulman rew moumou am thi confli religieux lay moudiou vivons ensemble moy liniou jik

Anna

C’est les parents des élèves musulmans qui doivent prendre leur responsabilité et inscrir leur est enfants ailleurs q les écoles catholiques. Cy’est leur école alors laissez les avec leur soi-disant règlement intérieur qui n’est rien d’autre que la lutte contre l’islam. Mais c’est de la peine perdue, l’islam est la seule religion dans laquelle les gens enttrent toute les minutes car l’islam est véridique.

    Joana

    Laisser ces propos fanatiques qui n nous conduisent nulle part

Juan

Respect d’autrui dans la.difference sand chercher a etablir le rang entre.croyance sans aucun barometre. Redpectez les.religions amina.svp. merci. Juan.

Albert Richard Ndione

Le port du voile à L’école catholique au-delà de l’aspect vestimentaire est essentiellement une question d’attitudes et de comportements. ” c’est le cas d’élèves refusant de serrer la main de camarade de sexe opposé, refusant de s’asseoir sur la même table qu’eux en classe ou sur le même banc dans la cour de récréation, refusant de se faire suivre ou immédiatement précéder par eux dans les rangs, refusant de faire la gymnastique dans les tenues de l’école sous prétexte de conviction religieuse, se regroupant dans la cour de récréation pour les mêmes raisons SEDICOM/ Dakar. C’est ce que dit en substance l’extrait du communiqué de SEDICOM *service diocésain de l’information. Dans d’autres cas extrêmes certaines élèves refuseraient même s’assoir sur la même table que d’élèves non musulmanes. Mr le ministre vous ne semblez pas bien appréhender le problème qui est d’ordre comportemental

Aminata Ameyti

C’est bien bien vraie si on considère qu’on n’est tous au même pied d’égalité qu’on soit musulmane ou chrétienne