Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

“Il faut briser l’élan liberticide de Macky SALL”

“Macky est l’ennemi de la démocratie ; son ennemi est l’ami du Sénégal”

Après avoir corrompu les élites, domestiqué une partie des médias (la presse du palais est dressée au service de la propagande du régime), favorisé la captation, l’accaparement et le pillage des ressources minières, pétrolières et financières du pays par le clan FAYE-SALL, saccagé de manière durable les fondements de la démocratie sénégalaise (avec les arrestations tous azimuts de militants associatifs, opposants, et citoyens ordinaires), perverti les institutions, neutralisé l’ensemble des corps de contrôle, et anéanti l’état de droit avec l’instrumentalisation de certains hauts magistrats soumis à l’exécutif, Macky Sall parachève la courbe de ses basses œuvres en s’attaquant désormais frontalement et ouvertement aux ONG (organisations non gouvernementales) et aux défenseurs des droits humains.

Privation de liberté, usage abusif du mandat de dépôt, mauvais traitements et placement prolongé en détention arbitraire pour des motifs fallacieux, bafouant sans vergogne les droits élémentaires des détenus à un procès équitable ; en 9 ans d’exercice chaotique du pouvoir, l’incompétent Macky Sall a mobilisé l’ensemble des ressources et des services de l’état pour réduire au silence toute voix critique, plongeant la justice sénégalaise dans un état épouvantable où les magistrats ont été dépossédés de leurs prérogatives constitutionnelles. Sous son magistère, le Sénégal est devenu littéralement une république bananière.

L’arrestation arbitraire du Président de l’ONG Horizon sans frontières, Boubacar SEYE est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Désormais, l’heure n’est plus aux atermoiements et aux tergiversations : dans la situation actuelle de notre pays, s’opposer à Macky Sall relève d’un impératif patriotique majeur.
Devons-nous laisser des années durant, un seul homme, fusse t’il président, arrivé par effraction à la tête de la magistrature suprême, violer systématiquement la Constitution, déconstruire l’état de droit et jouer avec les libertés individuelles et collectives des sénégalais ?

Macky Sall n’est ni Dieu, encore moins son prophète : in fine, il restera un détail de l’histoire du Sénégal. Aucune police, aucune armée au monde n’est capable de faire face à la furie et à la détermination d’un peuple abusé. Il faut agir pour préserver nos libertés, et nos acquis démocratiques et restaurer l’état de droit.
Mobilisons-nous pour arracher Boubacar SEYE, des « griffes » d’un régime liberticide. A Paris, un rassemblement se tiendra le samedi 30 janvier 2021, devant le siège d’Amnesty International, pour exiger sa libération. Nous y serons.

* Seybani SOUGOU
E-mail : [email protected]

59 Whatsapp
Annonces
guest
13 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus noté
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
PUBLICITÉ
ACTUALITÉS RÉCENTES
    4:00 - 07/03/2021

    Covid-19 : 22.266 patients recensés dans le région de Dakar, depuis le début de la pandémie

    Whatsapp
    2:04 - 07/03/2021

    Manifestations : “Fin du couvre feu ne suffit pas…”, (Abdoul Mbaye)

    Whatsapp
    1:25 - 07/03/2021

    Arrestation d’Ousmane Sonko : Sala Bigué à Macky Sall “Mano fi nek té do am adversaire… (Vidéo)

    Whatsapp
    23:52 - 06/03/2021

    Manifestations : La Dirpa alerte sur les Fakes News concernant les Armées

    Whatsapp
11
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp