PUBLICITÉ
aspt"
Hivernage : les pluies de Dakar, ne sont pas des pluies de bonheur
PUBLICITÉ

Hivernage : les pluies de Dakar, ne sont pas des pluies de bonheur

Après la pluie, normalement la vie semble plus belle, plus paisible, plus authentique. Un nouveau soleil fait son apparition dévoilant un parterre de fleurs fraîchement arrosées. Faut-il encore pouvoir sortir et apercevoir cet éclat de vie, sentir l’odeur neuve des terre humides et respirantes.

Mais ceci, pour Dakar, ne semble être qu’une illusion pour le grand nombre des populations souvent victimes de cette pluie. La pluie à Dakar n’est pas la promesse de rêve, encore moins de repos, ni de sommeil paisible, sous les ondes d’une fraicheur magnifique. Elle ne procure point de fixité, mais injecte une dose d’inquiète, de désagrément, de colère et de perte et parfois en vie humaine.

Les fortes pluies enregistrées, ce vendredi, à Dakar ont causé la mort d’un individu, un fait rare et provoqué des désagréments énormes pour les populations de Dakar et sa banlieue. Des routes coupées parce qu’occupées par les eaux, des véhicules engloutis, des maisons inondées et du matériel endommagé. La liste est longue !

Il a fallu juste un peu plus de 126 mm à Dakar pour plonger la capitale et sa banlieue dans les affres des inondations. Et pourtant l’ingénieur civil a estimé, cependant, que du travail important a été fait : « des bassins et des canaux ont été aménagés et nous avons montré dans nos études que ces ouvrages ont libérés certaines parties du territoire de l’eau ».

Le gouvernement, quant à lui, a investi des dizaines de milliards de FCFA dans différents programmes pour gérer les inondations dans Dakar et sa banlieue. Mais malgré les efforts des autorités, les populations continuent à souffrir après chaque pluie.

En réalité, ces inondations sont les résultats de plusieurs problèmes accumulés dans le temps. Entre autres, elles sont liées à l’aménagement, à l’occupation de zones à eau, mais aussi aux mauvais plans de drainage des eaux usées. Ce n’est pas demain la solution, car pour résoudre cette problématique, il faudra, en dors d’un simple plan, un délogement des populations établies depuis des décennies dans certains lieux potentiellement inondables.

#Dakar #Inondations #MackySall #Sénégal

PUBLICITÉ

6 commentaire

  1. Lamine Diop

    Les englouties aurait pu résoudre ce problème au moins 5 fois.

  2. mark

    la faute a ki des gens ki ne sont mm Pas capable de de faire des assainissementa

  3. soro

    La seule solution a Dakar et région de cap vert c’est le delogement des gens des voies d’eau. Mais il ne faut pas mettre tous les ressources des senegalais sur une stupidité d’occupation de l’espace. L Etat doit mettre le paquet sur les regions, il ne fau pas mettre tous nos ressources dans Dakar, il n ya pas que Dakar et sa banlieue. Les milliards mis pour Dakar si c’était fait dans les regions l’impact serait meilleurs.

    1. Khaddim

      Encore des milliards detournes

  4. Piton

    Faudrait aussi jeter le plastique dans des poubelles car bouche toutes les evacuation

  5. T

    Tout le problème réside dans l’occupation des points de passage des eaux: des quartiers où il n’y a jamais eu de lotissement voient des maisons construites n’importe comment et n’importe où ;quelque fois il n’y a même pas de Passage pour une intervention d’urgence des sapeurs pompiers ,en cas d’incendie.