Annonces
publicité
Annonces
» » » » Face au chargé d’affaires de l’ambassade de...

Face au chargé d’affaires de l’ambassade de Libye, Sidiki Kaba exprime simplement l’indignation de Macky Sall

Le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur a convoqué mardi le chargé d’affaires de l’ambassade de Libye au Sénégal.

Il s’est agi pour Sidiki Kaba de « lui signifier la profonde indignation’’ du président de la République, Macky Sall, « de la vente de migrants originaires d’Afrique subsaharienne sur le territoire libyen’’, précise le communiqué transmis à l’agence de presse sénégalaise.

« Il a été remis au Chargé d’Affaires, le communiqué du 17 novembre 2017, par lequel le Gouvernement du Sénégal condamnait vigoureusement le trafic abject de migrants tout en demandant au Gouvernement libyen d’ouvrir dans les meilleurs délais une enquête’’, signale le communiqué.

Le Sénégal n’a pas de représentation diplomatique en Libye, rappelle le ministère des Affaires étrangères.

Mais il souligne que ‘’le Gouvernement a pris toutes les dispositions nécessaires pour le rapatriement des Sénégalais se trouvant en Libye’’.

Des journalistes de la télévision américaine CNN ont filmé récemment une vente aux enchères d’êtres humains, en cachant leurs caméras, en Libye, près de Tripoli.

En l’espace de quelques minutes, une douzaine de migrants ont été vendus par des passeurs pour des sommes allant de 500 à 700 dinars libyens (jusqu’à 435 euros). Ce type de marchés se tiendrait une ou deux fois par mois.

Annonces

2 commentaires

  • perso
    21 novembre 2017 17 h 53 min

    Mort de rire
    C’est pas sérieux sidiki ( attention hein je suis colère la prochaine vous allez voir )
    Juste rappelé qu’il y’a des sénégalais mort laba dans leur pays de merde .

  • MF
    23 novembre 2017 11 h 39 min

    Si on pouvait prendre un fils de chaque gouvernant africain et les foutres en libye, ça leur permettrait d’arrêter d’être lâche sur ce fléau. Ils aboient et les libyens s’en foutent, se contentent de déclarations sommaires et rien sur les journaux libyen, rien rien, c’est le cadet de leurs soucis. Cet esclavage a de beaux jours devant lui si sa résolution dépendante que de nos fantoches de présidents et ministres. Cet esclavage de noirs africains concerne la quoi si totalité des pays arabes et il date de longtemps. Pauvres noirs.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces