PUBLICITÉ
Drogue

Drogue – La passeuse Guinéenne B. Konaté risque lourde peine au Sénégal

Binetou Konaté, une assistante maternelle, a comparu devant la chambre criminelle pour trafic international de drogue, rapporte le quotidien Enquête. Lors de son arrestation, elle avait en sa possession 530 g d’héroïne qu’elle avait transportés de la Guinée vers le Sénégal.

Binetou Konaté est une Guinéenne âgée de 42 ans. Elle travaille comme assistante maternelle. En collaboration avec une connaissance du nom de Vick, avec qui elle partage le même quartier, elle est devenue passeuse de drogue.  Quand elle s’est mise d’accord avec son acolyte, il lui a payé une chambre d’hôtel, quelques jours avant le voyage. Il lui a remis 3 boules conditionnées dans des préservatifs et lui a dit de les dissimuler dans ses parties intimes, le temps du vol.

La stratégie

Une chose qu’elle a refusé de faire et les a gardées dans son slip. Il lui a également remis la somme de 500 mille F Cfa pour les préparatifs dudit voyage et 50 mille francs guinéens pour son argent de poche. Une fois la drogue livrée, le correspondant de Vick devait lui remettre 1 500 dollars qui devaient constituer sa paye. A la barre, elle a prétendu ne pas connaitre le contenu des boules qui lui ont été remises pour qu’elle les achemine à Dakar. Selon elle, on lui a dit qu’il s’agissait de médicaments. Alors qu’à l’enquête préliminaire, elle avait reconnu savoir le contenu des 3 boules et que Vick l’avait bien sommée de les cacher.

Toujours est-il que Binetou n’a pas pu toucher le pactole. Une fois à Dakar, elle n’a pu entrer en contact qu’une seule fois avec le monsieur à qui elle devait livrer la drogue. Une fois au point de rendez-vous, elle n’arrivait plus à le joindre. Avant qu’elle ne retourne sur ses pas, elle a été appréhendée par les éléments de la Section de recherches qui l’avaient prise en filature.

Excuses

Devant la cour, elle a présenté ses excuses et expliqué qu’elle devait se faire opérer en Guinée, mais que son maigre salaire ne le lui aurait pas permis. Qu’il s’agit d’une erreur qu’elle ne refera plus. Elle a ajouté qu’elle est veuve, sans enfant et qu’à part une de ses sœurs, sa famille ne sait pas qu’elle est au Sénégal.

La date du délibéré

Ceci a laissé de marbre la représentante du parquet qui la considère comme coupable d’association de malfaiteurs et de trafic international de drogue. Elle a requis une peine de 10 ans de travaux forcés. Son conseil a, lui, demandé de disqualifier les faits en offre ou cession de drogue. Il trouve que la quantité n’est pas si importante et demande une application bienveillante de la loi. Le délibéré sera rendu le 18 septembre.

Drogue Passeuse Guinéenne
Annonces

Publier un commentaire