PUBLICITÉ

Covid-19 : “L’Afrique face à son destin”

«L’heure a-t-elle sonné pour que l’Afrique retrouve sa dignité d’antan et celle de ses enfants? L’Afrique a-t-elle le droit de rater ce grand rendez-vous avec l’histoire ? A l’instar de la grande Île (Madagascar), le continent doit, et plus que jamais, prendre son courage à deux mains (100 s’il le faut) et couper le cordon ombilical de la dépendance multiforme qui la lie à l’Occident et qui l’étrangle. Pourtant, partout ses enfants se sont expatriés, monnayant leurs talents et leur génie dont de prestigieuses sommités.

Le vent du retour au bercail qui souffle sur les côtes de l’espoir, l’espoir d’un miracle en terre où il n’était pas attendu, nous porte pourtant au pied d’une dame longtemps délaissée et méprisée : l’Afrique. L’Afrique, cet arbre, désormais prisé et réputé par la qualité de ses racines, la saveur de ses fruits, l’utilité de ses feuilles, le secret de ses écorces. Et que savons-nous encore ! Cet « arbre robuste…et dont les fleurs ont peu à peu l’amère saveur de la liberté », de la science pour réactualiser DAVID DIOP.

Madagascar ! La fierté incarnée, la fierté en bandoulière, l’ASSOCIATION DES PROFESSEURS DE PHILOSOPHIE DU SÉNÉGAL (APROPHISE) chante la bravoure de ton président ANDRY RAJOELINA qui, par responsabilité, leadership, courage et générosité, vient d’offrir gracieusement des milliers de flacons de TAMBAVY COVID ORGANIGS aux 15 pays de la CEDEAO. Le ministre de la défense de la Guinée Bissau, *M. FATY, qui a reçu ce don, le 1er mai, après la réunion des 15 chefs d’État par vidéo conférence, a affirmé ceci : « ce sera écrit pour l’histoire ».

ANDRY RAJOELINA est de la trempe des hommes d’État n’ayant pas la peur au ventre ; ce qui l’a poussé à faire confiance à l’expertise locale, en particulier au Docteur congolais JEROME MUNYANGI. Le génial MUNYANGI, auteur du protocole éminemment scientifique qui aboutit au TAMBAVY COVID ORGANIGS : tisane biologique à base de plantes traditionnelles dont ARTEMISIA, conçue avec toutes les techniques de la science dite conventionnelle, un remède préventif et curatif du covid 19, cette pandemie qui tue et ruine le monde».

L’Afrique a trouvé. Un petit pays a trouvé. Qui l’aurait cru?

Comme quoi, ces mots que AIMÉ CÉSAIRE écrivit dans le CAHIER D’UN RETOUR AU PAYS NATAL se confirment : « aucune race ne détient le monopole de l’intelligence, de la beauté et de la force ». Chers Africains, chers esprits positifs du monde, nous n’avons vraiment plus besoin du sous-rire hellène pour nous rendre compte que notre haleine sent bon. L’Afrique sauve l’humanité par le COVID ORGANIGS avec l’exemple du MADAGASCAR qui n’a encore enregistré aucun mort du coronavirus, qui a déconfiné ses pricipales villes et ouvert ses écoles».
«L’Afrique a l’historique devoir de relever le défi et de débarrasser le monde de cette minuscule particule, présente partout et qui n’est visible nulle part. Mais cette aubaine scientifique, l’Occident en fait un accident et l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et les lobbies pharmaceutiques feront tout pour tuer le poussin dans l’oeuf.

Pourtant, un professeur de philosophie, de communication et marketing en industrie pharmaceutique nous rapporte, dans un post à Facebook que l’ OMS associe l’artémissinine à d’autres molécules pour soigner trois types de paludisme: le paludisme falciparum, le paludisme multirésistant et le neuropaludisme. Or, lartémissinine est un derivé de l’ARTEMISIA.

Pourquoi devons-nous attendre tout des autres? L’intelligence est-elle tributaire d’un lieu où d’une couleur? Pourquoi le remède contre cette pandémie qui continue sa tâche macabre ne peut-il pas venir de l’Afrique? A l’orée de ce siècle, nous devons comprendre, une fois pour toutes, que l’Afrique et les Africains ne peuvent et ne doivent pas continuer à demeurer dans cette position d’attentisme.

Madagascar a donné la voie, son président s’est montré publiquement, vidant une bouteille de ce qu’il est convenu d’appeler « remède miracle », comme pour dire aux autres: « je n’attends ni votre aval, ni votre brevet pour sauver mon peuple avec mes propres ressources ». Et c’est cela le début d’un courage manifeste qui devrait avoir un « effet contagion » comme ce virus.

Longtemps cultivé et utilisé au Sénégal, et un peu partout en Afrique, l’artemisia a fini de faire ses preuves contre le paludisme comme la Nivaquine du Docteur Raoult. Hélas, elles sont toutes les deux décriées et décrédibilisées par des déçus qui avaient misé sur le virus pour gagner gros. Ils risquent fort de déchanter si et seulement si (pour parler comme les mathématiciens) les Africains et leurs dirigeants en premier refusent de céder.

Alors, peuples africains, n’écoutons personne. Soyons sûrs que Dieu n’est pas que blanc. Il n’est pas que noir. Il est du côté de ceux qui en veulent, qui cherchent pour trouver. Le Madagascar a cherché et a trouvé. Tant mieux ! Nous comprenons avec CHEIKH ANTA DIOP que la VÉRITÉ ne sonne pas blanche.

L’Association des Professeurs de Philosophie du Sénégal (APROPHISE) exhorte les chefs d’État africains à se liguer contre les industries pharmaceutiques occidentales, indiennes et chinoises pour faire la promotion du COVID ORGANIGS, et à rassembler l’expertise continentale pour améliorer la formule du COVID ORGANIGS afin d’en faire un vaccin et autres médicaments plus résolutifs.

L’APROPHISE appelle à une implication de la société civile et de toutes les forces vives africaines pour booster la science en terre africaine.

L’APROPHISE invite intensément la jeunesse africaine à s’inspirer du modèle du docteur MUNYANGI pour sa science, son courage et sa générosité.

LAPROPHISE rappelle à tous, aux intellectuels et aux esprits éclairés, leur mission qui consiste à rendre intelligibles les tenants et aboutissants de la lutte pour l’usage du COVID ORGANIGS. « À formation égale, disait Cheikh Anta Diop, la vérité triomphe. Formez-vous, armez-vous de science jusqu’aux dents (…) et arrachez votre patrimoine culturel. Ou alors traînez-moi dans la boue, si quand vous arrivez à cette connaissance directe, vous découvrez que mes arguments sont inconsistants, c’est cela, mais il n’y a pas d’autre voie».

Vos arguments sont, à n’en pas douter, consistants et traduisent à la fois le courage et la lucidité du grand savant que vous êtes. Nous ne sommes pas peu fiers d’être vos héritiers mais surtout de perpétuer le combat qui a été mené par vous et par des générations d’Africains vaillants et debout.La lutte et la quête continuent, et L’APROPHISE fait sienne la devise nietzschéenne «seule la volonté libère».

Le bureau de l’Aprophise

64
Annonces
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
PUBLICITÉ
ACTUALITÉS RÉCENTES
  • Video thumbnail for youtube video 7mtxbukv4u8
    18:18 - 13/07/2020 Affaire des Gazelles Oryx : Le maire de Mbao sort les cafards de Abdou Karim Sall (Vidéo)
  • bay
    18:18 - 13/07/2020 Litige foncier à Ndengler : Mbaye Sène recommande la méfiance face aux hypocrites (Vidéo)
  • fobes 17:57 - 13/07/2020 Lutte contre le Coronavirus : Des riches plaident le relèvement de la taxe chez les plus nantis
  • efefefef 17:57 - 13/07/2020 Graeme Souness : “Sterling est légèrement en avance sur Sadio Mané…”