Annonces
Annonces
» » » Coupe de France: Ibra qualifie le PSG en finale

Coupe de France: Ibra qualifie le PSG en finale

Lorient (AFP)-Un but “Zlatanesque” d’Ibrahimovic a permis au Paris SG de se débarrasser de coriaces Lorientais (1-0) mardi, en demi-finale de la Coupe de France, même si la prestation d’ensemble des hommes de Laurent Blanc a été tout sauf impressionnante.

Le PSG, éliminé de la Ligue des champions la semaine dernière à Manchester City, peut encore tenter de se consoler un peu en rééditant le triplé de la saison dernière Championnat-Coupe de France-Coupe de la Ligue.

Pour la finale de Coupe de France, il sera opposé à Marseille ou Sochaux (L2), qui s’affrontent mercredi soir au stade Bonal. Et les Parisiens, déjà assurés d’un quatrième titre consécutif de champion de France ont rendez-vous dès samedi au Stade de France avec Lille, pour la finale de la Coupe de la Ligue.

A Lorient, Paris a aligné sa grosse équipe, si ce n’est peut-être la présence de Benjamin Stambouli en milieu défensif axial. Laurent Blanc avait aussi choisi de titulariser Edinson Cavani à droite, qui a été le premier à se signaler offensivement, après 25 minutes où les Parisiens n’avaient pas réussi grand chose devant.

À la 25e minute, l’Uruguayen coupait au premier poteau un corner d’Angel Di Maria, mais le milieu lorientais Walid Mesloub, placé au premier poteau, dégageait la balle.

Dix minutes plus tard, une reprise de Cavani, qui semblait prendre la direction de la lucarne adverse était déviée par… Zlatan Ibrahimovic.

Ce dernier, peut-être réveillé par le ballon, menaçait à son tour la cage lorientaise d’une tête qui passait de peu à côté (40e), puis sur une frappe de 28m à la trajectoire plongeante qui frôlait la barre de Lecomte (41e).

Plutôt tranquilles défensivement en première période, si ce n’est un tacle limite de Marquinhos dans la surface de réparation sur Raphaël Guerreiro (33e), on s’attendait à voir les Parisiens appuyer sur l’accélérateur à la reprise. Il n’en fut rien.

Blanc décidait même de passer à une option plus offensive en sortant Stambouli et Cavani, passablement nerveux, pour faire entrer Lucas et Javier Pastore à la 68e.

– Chevauchée de Zlatan –

Mais c’est au contraire Lorient qui se créait la plus grosse occasion du match avec une ouverture lumineuse de Mesloub pour Benjamin Moukandjo, lui aussi entré quelques minutes avant. Le Camerounais tombait malheureusement pour lui sur un Salvatore Sirigu extrêmement vigilant qui remportait son duel (72e).

Piqué au vif par cette alerte, Paris mettait un coup d’accélérateur et Ibrahimovic se décidait à prendre les choses en main.

Il se lançait dans une chevauchée dans l’axe, enrhumait Zargo Touré d’un double contact éclair à l’entrée de la surface et terminait d’une frappe de l’extérieur du droit plein axe. Benjamin Lecomte, qui avait anticipé et plongé sur sa droite, était pris à contre-pied (0-1, 75e).

Mis en confiance par ce but, Serge Aurier s’offrait même une escapade en terrain adverse sur une contre-attaque et un face-à-face avec Lecomte, mais le gardien local repoussait sa frappe du droit (87e).

Si Lorient poussait en fin de match, les Merlus ne se créaient plus d’occasion franche, si ce n’est une tête de Zargo Touré sur un centre de Yann Jouffre mais Sirigu se couchait bien sur sa ligne (88e).

Grâce à son avant-centre suédois et son gardien italien, le Paris SG peut encore un triplé national qui serait une bien maigre consolation après son élimination en quart de finale de Ligue des Champions, mais qui éviterait qu’une saison record ne connaisse un épilogue trop amer.

Source: AFP via Afrique360.com

Annonces
Annonces

Un commentaire

  • cartel
    20/04/2016 17:12

    connait rien waa Paris yeen France rek mdrrrr

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces