BRVM-10 168,04 -0,94 BRVM-C 173,89 -0,79 Dernière mise à jour : Lundi, 12 novembre, 2018 - 22:45

BOA SN

-2,63

SONATEL

-1,07

TOTAL SN

-0,77
PROGRAMMES TV
L'horoscope du jour Horoscope du jour En ce moment à Dakar 24° cloudy-day
Annonces

Contribution: Point d’émergence sans une véritable politique d’industrialisation ! (Par Moustapha Guirassy)

Contribution: Point d’émergence sans une véritable politique d’industrialisation ! (Par Moustapha Guirassy)

Il nous faut mettre le développement de l’entreprise donc du secteur privé au cœur de toutes les préoccupations. Ce sera la seule façon d’avoir un développement endogène générateur d’emplois massifs, décents et durables. Le développement industriel, notamment la compétitivité industrielle, sera un levier important sur lequel nous nous appuierons pour réaliser nos objectifs en termes de développement du secteur privé national, du capital humain, économique et social de notre pays. Pour cela, il nous faudra beaucoup de courage et de générosité dans les investissements productifs en faveur de la création d’industries. Plus d’investissements dans chaque pôle régional pour y créer un ou plusieurs moteurs industriels autours desquels graviteront les entreprises, les hommes et leurs activités. Il ne sera désormais plus question d’exporter nos matières premières sans un minimum de transformation dans le pays, ni l’arachide, ni l’or, ni le fer encore moins le pétrole. C’est l’industrie qui donne une valeur ajoutée à la production du secteur primaire et c’est aussi elle qui permet au secteur tertiaire de se développer. Sans industrie donc point de développement. Nonobstant les nombreuses contraintes auxquelles elle est confrontée, l’industrie sénégalaise possède pourtant des opportunités liées à la position stratégique et à la stabilité du pays. C’est le courage, la lucidité et le pragmatisme qui ont toujours manqué.

Moustapha Guirassy

Annonces
Annonces

3 commentaires

  1. Tiana dit :

    Mais monsieur Guirassy vous étiez au commande pendant 2 mandats pourquoi n’avez pas pensé à cette politique d’industrialisation??? C’est parce que M. Sonko en a fait une solution que tous les politiques en parlent. En français on dit : « Rendez à César ce qui est à césar ». A sénégal nous disons: « Rendez à sérigne Touba ce qui est à sérigne Touba ». Sonko est la solution du sénégal.

  2. René Diagne dit :

    Je regrette mr guirassy bien avant l industrialisation éduquons nos mentalités renforçons notre foi en Dieu sans verser dans le fanatisme afin que chaque citoyen d oû qu il soit fasse bien les choses.et là je vous assure tous les secteurs iraient crescendo.

  3. Dommage pour mon jeune frère qui jusque là ne se positionne pas sur son héritage politique paternels à savoir qu’il est le fruit du socialisme dont nos parents exprimées et defendés

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *