PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
droits - Comité des Droits de l'homme : Moustapha Ka et Samba Ndiaye Seck limogés

Comité des Droits de l’homme : Moustapha Ka et Samba Ndiaye Seck limogés

On en sait un peu plus sur la convocation du directeur des Droits de l’Homme par le ministre de la Justice, après ses propos tenus sur la réhabilitation de Karim Wade. C’était la semaine dernière, devant les membres du comité des Droits de l’Homme de l’Onu. Moustapha Kâ et Samba Ndiaye Seck ont été tout bonnement limogés.

Des têtes coupées

Leurs propos tenus lors de la dernière session du comité des Droits de l’homme de l’Onu ne sont pas restés sans conséquences. En effet,  Samba Ndiaye Seck, Directeur de cabinet du Secrétaire d’État chargé des Droits Humains et de la Bonne Gouvernance, et Moustapha Ka, Directeur des Droits de l’Homme, ont été relevés de leurs fonctions.

Sanction à effet immédiat

Une information relayée par iRadio. Et il s’agit d’une sanction avec effet immédiat, suite à leur convocation par le ministre de la Justice, Me Malick Sall.

Le sujet « tabou »

Lequel leur a demandé des comptes sur le discours qu’ils ont tenu au comité des Droits de l’homme de l’Onu, portant sur une éventuelle réhabilitation de Karim Wade par la justice sénégalaise.

Droits De L'homme Justice
Annonces

(14) commentaires

Slam

CEST CA LA DEMOCRACIE…

Charles

DONC IL FAUT PAS LA VERITE POUR GARDER SON POSTER.IL FAUT VIRER BASSIROU GUEYE.

Ans

La dictature pour inposé un troisièm mandat est en cours

Ndiobo Sow Saakal

APR est une association de malfaiteurs, un accident de parcours pour le Senegal. Vivement le vrai changement avec Les Patriotes.

Yaya Diallo

Oh rage oh désespoir oh dictature ennemi de la liberté et la démocratie
Yaya diallo

Amadou

Démocratie à la Macky tu marche droit je te limoge Bakhna rek amoul nguour bou doul jekh ba mou dess bou Sunu Borome

Coumba Faye

C’est triste pour notre pays

Mbaye

Macky Sall est perturbé

Issa Boiro

Ce lui qui a plus de chances d’être président que sonko et limogé 24h après cette déclaration

Alioune Toure

Nous nous attendions plus au limogeage de hamadou. Ba.
Quoi qu,il en soit nous gardons notre mal en patience tout en sachant qu,il est une obligation incontournable que cette décision de . L,ONU soit respectée.
Quand à une future tentative de troisième mandat: c,est prématurée .

Charles

cc

Omar Samba

Tout sauf 3

Diarra Diagne

Encore une preuve d un régime de dictature

Babacar Dieng

Ouï woye wouyayoy

Publier un commentaire