Burkina : au moins un mort dans les manifestations à Ouagadougou.

Burkina : au moins un mort dans les manifestations à Ouagadougou.

Le domicile de François Compaoré, frère cadet du président Compaoré, a aussi été saccagé par les manifestants.

Boukari Le Lion, ancien bras droit de Thomas Sankara, annonce « la fin du régime de Compaoré » à la radio nationale tenue par les manifestants.

Selon Bénéwendé Stanislas Sankara, un des leaders de l’opposition, le président Blaise Compaoré doit « tirer les conséquences » de l’assaut contre l’Assemblée nationale à Ouagadougou. »Le peuple a montré qu’il est un peuple volontaire et intègre », a observé Me Sankara, qui avait personnellement appelé la population burkinabè à « marcher sur le Parlement » jeudi.

Selon une source diplomatique à Ouadadougou, « la majorité des manifestants a quitté le centre-ville » pour se diriger vers le palais présidentiel de Kosyam.

L’AFP annonce qu’un homme a été tué par balles à Ouagadougou.

Jeune Afrique

3 COMMENTAIRES
  • rafétte

    Accélérer il doit partir Il va payer ce qu’il a fait a SANKARA c’est un assassin il veut resté au pouvoir jusqu’à sa mort ses président Africain sont des malades des fou il n’a qu’a quitté le pouvoir

  • kesk

    soyez plus déterminer que jamais le pays vous et lui se ne sont que les pouvoirs qui l’on était confié et la il l’oublie ingrat

  • kesk

    soyez plus déterminer que jamais le pays vous apartient et lui se ne sont que les pouvoirs qui l’on était confié et la il l’oublie ingrat

Publiez un commentaire