PUBLICITÉ

Audio – Incidents au Mali : Le Cirid condamne, éclaire, conseille et avertit…

Le samedi 23 mars dernier, une attaque dans un village du centre du Mali par des membres présumés de groupes de chasseurs traditionnels dogons a occasionné la mort de plus de 150 individus.

Des hommes vêtus en chasseurs Donzo ont attaqué les localités d’Ogassagou et de Welingara, non loin de Bankass, dans la nuit de vendredi à samedi, vers quatre heures du matin.

Des pertes en vies humaines énormes déplorées par le monde entier. Depuis lors, les contestations et indignations des peuples d’Afrique et du monde, organisations et société civile ne cessent de se manifester.

Ce jeudi 28 mars, le Centre Indépendant de Recherche et d’Initiative pour le Dialogue (Cirid), par le biais de son représentant en Afrique de l’Ouest et du Centre, Maodo Malick Mbaye, a tenu un point de presse pour condamner cet acte, tirer les causes et donner des conseils pour parer à d’autres éventualités.

En tant que sociologue, Maodo Malick Mbaye est revenu sur les causes, tout en donnant des instructions aux autorités et journalistes pour éviter des drames de ce genre.

Le Cirid a condamné ces actes ignobles perpétrés au Mali et au Burkina Faso, occasionnant la fermeture de plusieurs écoles paralysant le système éducatif dans ces contrées d’Afrique de l’Ouest.

Annonces

(2) commentaires

Donnez votre opinion sur le sujet !
Eugene Senghor

Nous devrions avoir dépasser ce stade et ces actes ignobles et barbares

Publier un commentaire