PUBLICITÉ

Attention, le pétrole est « sexy » mais dangereux !

Attention, le pétrole est « sexy, mais dangereu
Attention, le pétrole est « sexy » mais dangereux !
Comme une gironde aguichante qui polarise tous les regards, le pétrole est le serpent de mer qui occupe l’espace public sénégalais. Les versions fusent, des spécialistes en cessation naquirent… Tout le monde en parle, chacun tire la couverture de son coté : l’opposition accuse, Timis et Cie portent plainte. Qui dit la vérité ?
Ousmane Sonko dans l’émission « Objection » affirme que “Petro-Tim a cédé 90 % de ses parts. Timis, sur ces 90 %, cède les 60 % à Cosmos, à 200 milliards… La première cession a dû coûter au minimum 300 milliards”, révèle l’invité de Baye Oumar Guèye sur Sud FM. « Si je parle, tu tombes, un point, un trait », avait écrit le journaliste Adama Gaye récemment, dans un post adressé au Président Macky Sall avant d’ajouter : « Ceux qui parlent ne savent pas (…). Je ne suis ni Abdoul Mbaye, ni Sonko, moi je sais ». Et le premier ministre Mouhamed Boun Abdalah Dione de répliquer : «Finalement, c’est du Ma tey (je m’en foutisme). Tu te réveilles, tu manges tes œufs et tu appelles la presse pour diffuser de fausses nouvelles” Désormais, “celui qui le fera, devra le payer à ses dépens et répondre de ses actes au tribunal, qui tranchera, dans la plus grande transparence”, a ajouté le premier ministre lors de sa conférence de presse. A cela s’y ajoute les sorties de Abdoul Mbaye, Malick Gakou, Birahim Seck… la liste est loin d’être exhaustive.
L’homosenegalensis est interloqué face à ce meli mélo qui l’échappe vachement. Perdu dans les chiffres et déclarations discordantes, il se laisse embobiner par l’un ou l’autre. Paradoxalement, tous ces gens qui tirent sur l’homme d’affaire Frank Timis et le frère du Président Aliou Sall n’embouchent pas la même trompette d’où la confusion constatée. A y regarder de près, le niveau de compréhension et de perception du dossier pétrolier n’est pas le même. Un Mamadou Diop De croix qui en parle est différent d’un Abdoul Mbaye qui évoque la question car ce dernier avait signé le décret qui fait polémique lors qu’il était à la primature.
Dans le camp présidentiel, l’intéressé à savoir Aliou Sall s’emmure dans un silence total, préférant répondre par le mépris. Par ailleurs, c’est son collaborateur ou patron Timis qui porte plainte contre leurs détracteurs. Une démarche maladroite voire inconséquente pour d’aucuns. Qu’est ce qui empêche au frère du Président de tenir une conférence de presse ? En vue d’éplucher une bonne fois pour toute la question ressassée jusqu’à la lie. Par ricochet, le président de la République doit prendre la parole comme le suggérait son ami Souleymane Ndéné Ndiaye ancien premier ministre.
Les voltiges oratoires les plus osées rivalisent, les attaques personnelles s’entrechoquent, les acrimonies pleuvent… Le Sénégalais lambda qui ne comprend rien écarquille les yeux sans piper mot.
Les hommes politiques interprètent à travers le prisme déformant de l’intérêt personnel. Le pétrole peut être une richesse mais aussi une malédiction. Certes, les gouvernants ne doivent pas brader cette ressource précieuse, mais aussi ceux qui réclament la transparence doivent éviter de politiser la question. Que chacun prenne ses responsabilités : le Sénégal nous appartient nul n’a le droit de l’enflammer !
Annonces

Un commentaire

Donnez votre opinion sur le sujet !
Anonyme

Le Ptrole Est a l’Origine de plusieurs conflits et Guerres dans le Monde. Ns ici se ptrole dont ont parle est pour le moment un lphant Blanc et dj nos politiciens je ne sais pas si c’est par mcontentement ou par mchancet ou par je ne sais quoi veulent attis le FEU et c’est souvent des types qui sont trop poltrons Soyons conscient ns Peuple du Sngalais plus particulirement la jeunesse. SI CES TYPES ONT DES PREUVES DES LEURS ALLGATION QUI LES SORTENT. ET CHACUN COMPRENDRA. LAISSEZ NS VIVRE EN PAIX. VIVE LE SNGAL

Publier un commentaire