PUBLICITÉ

Alternative aux détentions carcérales, le Sénégal recourt au bracelet électronique

Le Sénégal vient de poser un jalon en perspective de la poursuite de la réforme de la justice, notamment en ce qui concerne les détentions. Le bracelet électronique sera désormais mis à profit pour désengorger les prisons. 

le projet de loi modifiant la loi 65-60 du 21 juillet 1965 portant code pénal et consacrant le placement sous-surveillance électronique comme mode d’aménagement des peines sera voté.

Ainsi que le projet de loi modifiant la loi 65-61 du 21 juillet 1965 portant code de procédure pénal et introduisant l’assignation à résidence avec surveillance électronique comme alternative à la détention provisoire et le placement sous surveillance électronique comme mode d’aménagement des peines ;

Annonces

(2) commentaires

  • Cheikh Ba

    il faut jugé les correctionnels et invité les longs détentions carcérales.

    • Kaw Kaw

      sa c’est vrai mon frère