Afrique de l’Ouest : prévisions économiques optimistes pour 2024

Afrique de l’Ouest : prévisions économiques optimistes pour 2024

Le Gouverneur de la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), Jean-Claude Kassi Brou, a dressé un bilan positif de la situation économique de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) lors de la 2e réunion ordinaire du Comité de politique monétaire (CPM). Cette rencontre s’est tenue mardi à Dakar.

Ainsi, le Gouverneur a souligné que « l’activité économique demeure dynamique au premier trimestre 2024, avec une croissance estimée à 5,1 % ». Il a également précisé que tous les secteurs montrent une bonne tenue, prévoyant pour l’année une croissance robuste projetée à plus de 6 %, après 5,3 % en 2023.

Jean-Claude Kassi Brou a inscrit ces performances dans un contexte international plus large, indiquant que « le dynamisme de l’activité économique mondiale s’est poursuivi au premier trimestre de 2024 » avec une croissance mondiale prévue à 3,2 % selon le Fonds monétaire international (FMI).

En matière d’inflation, il a relevé que celle-ci se maintient à des niveaux maîtrisés au sein de l’UEMOA. « L’inflation s’est située à 2,8 % au premier trimestre de l’année 2024, se maintenant dans la fourchette cible de 1 à 3 % ». Par ailleurs, l’inflation sous-jacente a reculé à 2 %.

Sur le plan des comptes extérieurs, M. Brou a mis en avant une amélioration bénéfique grâce « à l’évolution favorable des termes de l’échange, en particulier la baisse des coûts des produits énergétiques importés et la hausse des prix des matières premières exportées ».

Concernant le financement de l’économie, il a déclaré que les banques assurent adéquatement cet aspect, avec une progression des crédits à l’économie de 5,1 % et des crédits directs aux entreprises privées de plus de 7 %.

La session du CPM s’est poursuivie avec l’examen de plusieurs points, notamment le rapport sur la politique monétaire dans l’UEMOA, une demande d’accès au guichet de refinancement pour un établissement financier, et le renouvellement de mandats au Conseil national de crédit de la Guinée-Bissau.

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire