Affaire Serigne Saliou Amar: Les proches de Cheikh Amar donnent leur version des faits

Affaire Serigne Saliou Amar: Les proches de Cheikh Amar donnent leur version des faits

Le journal Direct info qui appartient à l’industriel Cheikh Amar est revenu sur l’affaire Serigne Saliou Amar dans son édition de ce lundi pour « rétablir la vérité des faits ». Senego vous fait lire le texte de ce quotidien qui vient à la rescousse du fils de son promoteur(Cheikh Amar)

“Le fils de l’homme d’affaires Cheikh Amar a été victime jeudi dernier d’un accident vers Mermoz. Sorti se payer un sandwich pour rentrer tranquillement assister à l’anniversaire de son frère qui se fêtait en famille, un des pneus de son véhicule a éclaté et il a cogné une voiture en stationnement. Les faits se sont produits à 100 mètres de la résidence privée du Président de la République et les gendarmes en faction devant la bâtisse ont tiré des coups de feu sur le véhicule du jeune Amar l’endommageant très fortement. Le jeune homme malgré les coups de feu, a eu le reflexe de maîtriser son véhicule et les gendarmes l’ont auditionné avant de rendre compte à leur hiérarchie qui a demandé à la Brigade de Ouakam de se saisir du dossier.

Le jeune Serigne Saliou Amar, selon le procès-verbal de la gendarmerie a eu un bon comportement, donc très lucide et a répondu correctement à toutes les questions qui lui ont été posées. Le plus cocasse dans cette affaire est le fait que des manœuvres machiavéliques ont commencé pour noyer complètement le fils de Cheikh Amar à qui d’ailleurs certaines personnes en veulent. Pour quelles raisons ? Car de fausses informations ont commencé à circuler disant le contraire du contenu du Pv du Chef de la Brigade de la gendarmerie de Ouakam qui a refusé de céder à toutes sortes de pression. Sinon comment comprendre que trois demandes d’explications puissent être servies pour un dossier en l’espace de 72 heures ? Quel que soit le niveau d’influence, il a refusé de se plier et n’a changé une virgule de son Pv, prenant Dieu à témoin. Armé d’un courage digne d’un officier, il a assumé jusqu’au bout.

C’est sur ces entrefaites
que le Général a été saisi et il a demandé immédiatement une vérification pour avoir le cœur net sur cette affaire. Après cela, les autorités du pays, en l’occurrence le Président de la République et le Premier ministre ont su ce qui s’est réellement passé (des coups de feu tirés sur le véhicule d’un enfant non armé ne constituant aucun danger). Certainement qu’une enquête sera ouverte pour situer les responsabilités car on ne tire pas n’importe où et n’importe quand.

« Durant toute cette épreuve, Cheikh Amar a refusé de céder à des manœuvres malsaines », selon son Directeur chargé de la communication Pape Diogoye Faye car « Cheikh était conscient que son fils n’a absolument rien fait sinon un accident dont la victime a pardonné et il n’y a ni plainte ni partie civile. Pour dire que l’acharnement surtout médiatique n’avait pas sa raison d’être ». M. Faye de poursuivre que certaines autorités mal
intentionnées ont même essayé de ternir l’image de Cheikh Amar auprès du Président de la République et de son entourage disant que Cheikh s’est mal comporté avec les pandores. Ce qu’a totalement réfuté le Commandant de Brigade.

Mais qui connaît le Président Macky Sall sait qu’il n’est pas un homme influençable ; il a eu le temps de vérifier et de comprendre que Cheikh Amar a tout laissé entre les mains de la Gendarmerie en qui il a entière confiance. « Mais dans cette affaire, Cheikh Amar remercie ceux qui l’ont sincèrement aidé et pardonne à ceux qui lui ont menti à longueur de journée et essayé de le manipuler. Les courtiers en la matière ont totalement échoué car Cheikh Amar a rejeté toutes tentatives dans ce sens.

Une autorité qui s’est toujours acharnée contre Cheikh Amar à plusieurs reprises (lors d’une manifestation au Palais, lors d’un déplacement à Matam pour interdire de cortège le véhicule de Cheikh Amar et lors de la pose de la première pierre de l’autoroute Ilaa Touba encore pour interdire la tribune à Cheikh Amar qui, n’eût été l’intervention énergique des dignitaires mourides, serait humilié. La liste est exhaustive), a encore tenté dans cette épreuve de corser la note du jeune Amar. Mais Dieu merci, nous saluons l’efficacité et l’intégrité du Général Guèye Faye qui a montré combien il mérite la confiance placée en lui par le Chef de l’Etat.

Tout en espérant que les tireurs des rafales sur le véhicule de Cheikh Amar conduit par son fils seront traduits devant les juridictions compétentes », précise M. Faye qui ajoute que Cheikh Amar reconnaîtra les siens car tout est bien qui finit bien ; son fils a
été relaxé purement et simplement et il vaque tranquillement à ses occupations. Le Directeur de la Communication de Cheikh Amar salue l’étonnante sérénité et la grande dignité dont ont fait montre l’épouse de Cheikh Amar et le frère du patron de Tse, Kader Ndiaye ainsi que les membres de la famille avant de dire que ceux qui s’attendaient au pire n’ont qu’à déchanter. « Avec tout ce que Cheikh Amar a fait pour ce pays, on ne pensait pas qu’il pouvait y avoir autant d’acharnement et de haine à son égard », dit-il pour finir.

Source: Direct info

18 COMMENTAIRES
  • insaciss

    Maintenant vous voulez qu'on traduise à ces gendarmes qui étaient à l'exercice de leur fonction.vous avez penser á l'intéret d'un fils de quelqu'un au détriment des fils de quelqu'un.Nous sommes tous égaux devant la justice.Laissez la justice faire ce qu'il a à faire.

  • lune

    Dans ces journaux en ligne , on n'est pas à une contradiction prêt c'est pour ça qu'il faut toujours faire gaffe aux commentaires , mais j'avoue que c'est bizarre d'aller acheter un sandwich quand on est entrain de fêter l'anniversaire de son frère .

  • lune

    C'est tous les jours Les hommes ou bien les fils d'un tel… Senegal ne doit rien a Cheikh Amar. C'est ce pays qui a fait Cheikh Amar. C'est vrai qu'il investit mais pas dans le vide;il fait des millions de benefices aussi. Son fils a fautè et meme si cela se revele accidentel il a son prix…..

  • lune

    Ha ! Je vois que j'ai un homonyme sur le réseau , bien venu homo mais il faudra trouver un moyen pour nous différencier quand même , en tout cas bien des choses à toi.

  • bili

    Cette version ne tient pas debout comment on peut laisser toute la bouffe qui existe dans les anniversaires pour sortir acheter un sandwich. Vraiment vous nous prenez comme des cons . Au Sénégal nous avons une justice à deux vitesses.

  • cheikh

    Une republique,c est des normes,des institutions .la maison du president doit etre protegee.quinconque voudrait se balader aux vosinages ,le fait a ses risques et perils.fut il le fils de qui que ce soit .un point c est tout.

  • lune

    Lol! Lune! J'y vais pour "Lune1".

  • Deug Rék

    Cheikh amar doit tout à ce pays.Il n'était qu'un sénégalais parmi tant d'autre avant qu'on lui octroie des marchés qui le rendra milliardaire donc lui et sa famille doivent bien se comporté en société sinon ils seront sanctionnés comme tout citoyen ne respectant pas les normes.Nulle n'est au dessus de la loi.

  • le rebel

    Mais vraiment il y a en qui sont mechant dans ce pays. Pourquoi vouloir vaille que vaille mettre en prison le fils de cheikh amar. C'est vrai que justice doit etre faite mais si cette personne avez pour intention de porter atteinte a la securite de PR . C'est pas le cas ici . Pour son suppose refus de ceder a la sommation du policier ca reste une supposition donc pourquoi s'acherner sur lui … Sokhar bakhoul

  • M. BA

    Ces journalistes sont diaboliques! trop de méchanceté chez l'homme noir! arrêtez!!!!!

  • Jax

    Mais oú est donc Kupukala?nameunako

  • tref

    mr amar se moque de la nation

  • nonh

    je n ai rien compris pourquoi avoir besoin d'un sandwich alors que la fete chez eux li amoul sens

  • EVA

    Cheikh amar appelle le president qui lui dit que je peux pas laisser comme cela ton filsau risque de heurter la population. Maintenant comme tu as un organe de presse essaye de jouer sur cela pour désinformer la population et apres je vais relacher ton fils..;C'est ce qui se passe actuellement…et qui est le perdant dans tout cela…nous qui avons voté pour lui…suis dégouté

  • bounzau

    QU EST CE QUE VOUS VOULEZ QUE L ON FASSE DE CES GENDARMESZ QUI ONT BIEN REAGI, FACE AU BORDEL QUE SEMAIT CE GOSSE.IL N Y A PAS DE YAKH BOU REUYE QUI TIENT FOUTEZ NOUS LA PAIX. CE JOURNAL NE RACONTE QUE DES CONNERIES SUR CETTE AFFAIRE.

  • hake

    Si sa vitesse ne depasse pas les 50km/h je n'y pas de faute ni de la part du fils ou des gendarmes

  • Ndiags

    j ai bien lu l article mais ce qui m mets a l 'aise se trouve des le debut de l article.il es sorti acheter un sandwich et k il y avait anniversaire chez lui.khana y avais pas de boufff a l anniversaire.
    thieyyy journalistes sambay mbayannnn.

  • Rire

    Lol, vous oubliez ou vous ne savez pas que Direct info est un journal de Cheikh Amar?
    Devinez las suite… Article sur commande quoi.

Publiez un commentaire