Affaire Omar Watt : « La justice sénégalaise va-t-elle se coucher devant la France, comme le 25 avril 2019 ? »

Dans un document que nous vous proposons en intégralité, le Collectif pour la justice et contre les violences policières, après avoir rappelé la date fatidique du jugement du contentieux qui lie un soldat français et jeune sénégalais, tente de prévenir la justice sénégalaise. Le Collectif pense, en effet, que justice sera dite et ce, sans complexe à l’ancien colonisateur.

Annonces

« Le jeudi 09 mai 2019, à la salle 3 du tribunal de Dakar, aura lieu le délibéré de l’affaire Omar Watt du nom de notre compatriote agressé par des militaires français le dimanche 16 septembre 2018. La France s’est arrangée, avec la complicité de l’Etat du Sénégal, pour exfiltrer les militaires français impliqués dans cette affaire. La mobilisation a permis que l’un des militaires soit jugé.

Le 25 avril dernier, la justice sénégalaise a révélé qu’en plus de ne pas être indépendante de l’exécutif, elle était aussi aplatie devant la France. L’avocat de Omar Watt avait droit à plusieurs renvois. Le juge Maguette Diop a refusé tout renvoi.

Le juge Maguette Diop a refusé de prendre le certificat médical de Omar Watt. Le juge a aussi refusé de faire venir les témoins de Omar Watt à la barre. Aucun témoin n’a parlé. Cerise sur le gâteau, un Français qui a été surpris filmant le procès n’a pas été arrêté et son téléphone portable n’a pas été confisqué.

Le policier sénégalais qui est allé prendre le téléphone s’est vu opposer une vive résistance du Français qui a refusé de donner son téléphone. Le juge lui a juste demandé de supprimer le film. Si c’était un Sénégalais, son téléphone serait confisqué immédiatement au moins.

Le Collectif pour la justice et contre les violences policières dénonce la mascarade du 25 avril. Ce qui s’est passé le 25 avril est une parodie de justice. Le droit à un procès équitable a été bafoué le 25 avril dernier, par la justice sénégalaise.

Le juge Maguette Diop chercherait-il à entrer dans les bonnes grâces de Macky Sall qui est l’homme de la France au Sénégal et en Afrique qu’il ne s’y prendrait pas autrement. La justice sénégalaise va-t-elle se coucher devant la France, le 09 mai 2019, comme le 25 avril 2019 ?

Le Collectif met en garde la justice contre l’acceptation d’un deal conclu entre l’Etat français et l’Etat sénégalais sur le dos de notre compatriote Omar Watt.

Le Collectif pour la justice et contre les violences policières invite tous ses membres, les démocrates, les organisations des droits de l’homme à se mobiliser pour assurer une forte présence le jeudi 09 mai prochain au tribunal de Dakar.

Dakar, le 07 mai 2019

Par Collectif pour la justice et contre les violences policières »

Annonces

(3) commentaires

Donnez votre opinion sur le sujet !
Bubacar Tiana

La justice sénégalaise n’a pas le culot de se poser à la France c’est clair

mbengue pape

donnez l heure a laquelle il faudrait se rendre au tribunal;c est inadmissible de ne pas denoncer une telle ignominie

Africa1

DES CONNERIES RIEN ENCORE QUE DES CONNERIES. LA FRANCE DOIT DEGAGER IMEDIATEMENT DU SENEGAL, ELLE FAIT NUIRE LE SENEGAL ET LE RESTE DE L’AFRIQUE. JE VOUS RAPELLE ENCORE : LE FUTURE PRESIDENT DU SENEGAL EST EN ROUTE ,JE VEUX DIRE LE FUTURES 5e President. DESORDRE TOTAL,VOUS METTEZ SES BANDE DE VOYOUX EN PRISON IMMEDIATE. VOILA LE DEBUT DE LA FIN POUR LA FRANCE EN AFRIQUE. IL ARRIVE LE FUTURE PRESIDENT QUE TOUS AFRICAINS ATTENDAIENT AVEC IMPATIENCE. QUE DIEU NOUS PROTÈGE ET LE RESTE DE L’AFRIQUE .

Publier un commentaire