PUBLICITÉ
me assane dioma ndiaye 7 - Aff. Khalifa Sall - Me Assane Dioma Ndiaye: "Ces erreurs de droit qui assombrissent notre démocratie"

Aff. Khalifa Sall – Me Assane Dioma Ndiaye: « Ces erreurs de droit qui assombrissent notre démocratie »

Me Assane Dioma Ndiaye, président de la Ligue sénégalaise des droits humains (Lsdh), gêné par le décret  de révocation du maire de  Dakar, Khalifa Sall, parle d’erreurs de droit.

« Du point de vue des  droits humains, l’harcèlement et la persécution, qui étaient le maître mot des partisans  de Khalifa Sall, semblent se confirmer », soutient d’emblée Me Assane Dioma Ndiaye, sur la rfm.

« Qu’est-ce qui fait qu’on veut humilier autant une personne ? C’est ça le problème. En Afrique,  poursuit la robe noire, nous devons prendre de la hauteur. L’erreur de droit manifeste entoure ce décret. Cette décision n’est pas revêtue de l’autorité de la chose jugée, elle n’est pas définitive. Et les délais de pourvoi suspendent cette décision. Déjà, du point vue régal, cette décision est manifestement illégale. Mais, au-delà du point de vue de la morale et de l’éthique, nous devons encore faire des progrès en Afrique. Et les chefs d’Etat, de façon générale, doivent s’entourer de compétences en matière de droit. C’est des erreurs qui ne se pardonnent pas ».

A en croire le président de la Lsdh, l’erreur de droit se trouve dans l’appréciation qui a été faite. Nous nous doutons de la pertinence de ces actes….

« On commet des erreurs de droit qui assombrissent notre démocratie, qui confortent des suspicions… »

Khalifa Sall Mairie Dakar
Annonces

(2) commentaires

Dane Sene

C pas une erreur c tu volonté manifeste point

Boussan Koita

C’est inadmissible de voir le Sénégal perdre ses valeurs politiques au niveau de l’Afrique y compris dans le monde.

Publier un commentaire