Acte III de la décentralisation – Aïda Mbodj: « Le dilatoire ne saurait prospérer »

Acte III de la décentralisation – Aïda Mbodj: « Le dilatoire ne saurait prospérer »

Aïda Mbodj n’a pas trouvé pertinentes les réponses apportées par le ministre en charge de la gouvernance locale aux questions sur l’acte III de la décentralisation. Pour la député libérale, les problèmes de ressources des Conseils départementaux doivent être régler sans faire dans le dilatoire.

« Je ne suis pas satisfaite des réponses du premier ministre. On a trouvé que du dilatoire. Nous avons posé les problèmes concernant le manque de ressources des départements, alors que le libellé de l’Acte 3 de la décentralisation, il est bien défini: transfert de ressources substantielles pour les collectivités », a déclaré Aïda Mbdoj, présidente du Conseil départemental de Bambèye.

« Les départements sont de nouvelles créations qui ont besoin d’être accompagnés par une volonté politique forte. Le dilatoire ne saurait prospérer », dans les colonnes de La Tribune.

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire