Annonces
» » » Abdoulaye Daouda Diallo : « Nous avons besoin...

Abdoulaye Daouda Diallo : « Nous avons besoin de l’expertise française… »

Avec son homologue français, le ministre des Transports terrestres a jeté les bases de plusieurs accords sur la mobilité urbaine. Avec l’arrivée prochaine du Ter, un grand système de transport va être développé pour améliorer et pluraliser la mobilité dans Dakar, a indiqué Le Soleil.

Au sortir du séminaire intergouvernemental entre la France et le Sénégal, le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement à annoncé la mise en place prochaine d’un grand système de transport, plus particulièrement à Dakar avec trois composantes. Il s’agit du Ter (Train express régional) qui, en principe, devrait être en service à partir du 14 janvier 2019 ; du Brt (Bus rapide transport) et de Dakar Dem Dikk en plus des transports privés et des taxis.

C’est un projet d’envergure sur la mobilité urbaine pour lequel le Sénégal a demandé l’expertise française. «Avec la Sncf et la Ratp, la France est dans un réseau de transport particulièrement dense et important. Le ministre me disait, il y a quelques heures, que la Ratp, à elle seule, transporte, par jour, plus d’un million deux cent mille passagers dans l’île de France. C’est une expertise particulièrement importante pour nous dans notre ambition de développer le transport public urbain au Sénégal».

L’ambition du Sénégal est de travailler avec les spécialistes français pour essayer d’adapter un système similaire dans la configuration de la région de Dakar qui, à elle seule, représente plus de 25 % de la population du Sénégal sur une superficie de 0,23 %. «La densité est forte et il faudra donc un système de transport adapté », a indiqué le ministre.

Annonces
Annonces

4 commentaires

  • TIDIANE
    21 octobre 2017 9 h 49 min

    Tu devais kitter ce gouvernement après tout le tort fait au Sénégal en tant que ministre de l’intérieur.. Tu es incompétent

  • seny+coly
    21 octobre 2017 10 h 42 min

    il faut tjrs attendre l expertise colonial pour avancer, dommage .ça sent le pétrole et le gaz donc la France rode autours

  • joob
    21 octobre 2017 11 h 34 min

    vraiment pas d’accord ils donne notre petrol les francais pourquoi les francais il vienne juste chez nous pour notre bien il faut arrêté cette mauvaise geste je suis contre je suis pas d’accord du tout

  • Afall
    21 octobre 2017 17 h 45 min

    Que nous vaut nos spécialistes Mr le ministre c est normal vous n avez pas confiance en vous comment pourrai le donné aux autres ayait confiance aux Sénégalais nos familles ont payé chair nos études

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *