Annonces
» » » » » » » » » » » » 2017 dans le Rétro : un an d’actualité...

2017 dans le Rétro : un an d’actualité internationale

Au crépuscule de 2017, Senego vous dresse une liste des événements phares de cette année. En Afrique comme dans les autres pays de la planète, 2017 a réservé de grosses surprises.

L’Afrique fait peau neuve d’une part et le statu quo dans certains Etats d’autre part. Elle est également secouée par une affaire de vente d’esclaves en Libye. 

En Afrique, une nouvelle ère a soufflé en janvier dernier avec le départ de l’autocrate gambien Yahya Jammeh qui se présentait comme le « Babili Mansa », le « roi qui défie les rivières ». Le président gambien, défait dans les urnes, le 1er décembre 2016, a quitté son pays, en direction de la Guinée équatoriale, après plus d’un mois de résistance et douze heures de négociations finales avec les présidents de Guinée et de Mauritanie. Il a quitté dans la nuit de vendredi 20 à samedi 21 janvier 2017, laissant la voie libre à son successeur, Adama Barrow, qui a prêté serment le 19 janvier à l’ambassade de Gambie au Sénégal. « The Gambia Has decided » était le slogan scandé par tout un peuple. La Page Jammeh est tournée, après vingt-deux ans d’un pouvoir exercé d’une main de fer et de nombreuses violations des droits de l’homme.

D’un changement de régime à un autre. En Angola, avec plus de 64% des suffrages, le MPLA remporte les élections, selon les chiffres de la Commission nationale électorale. Mais après 38 ans au pouvoir, le président Dos Santos a décidé de passer la main. C’est son ministre de la Défense, João Lourenço, qui va prendre la tête du pays. Cet homme est l’un des apparatchiks du MPLA.

La côte d’Ivoire a attiré l’attention des médias cette année. Les mouvements de mutinerie qui troublent, sporadiquement, la Côte d’Ivoire depuis le mois de janvier se sont poursuivis jusqu’en mai, à Bouaké (centre) et dans la capitale économique Abidjan, notamment, où des soldats mutins réclament le paiement de primes non réglées. Les mutins réclament les reliquats des primes promises par le gouvernement après les mutineries de janvier qui ont ébranlé le pays. A l’époque, ils avaient réclamé 12 millions de francs CFA de primes (18 000 euros) pour chacun d’eux – des sommes importantes pour le pays –, et obtenu le versement dès janvier de 5 millions (7 500 euros). On leur avait promis les 7 millions de francs CFA restants par tranche à partir de ce mois de mai. Ils avaient obtenu la pleine satisfaction de leurs revendications avec le paiement de 5 millions de F CFA (7.500 euros) payés tout de suite (mai) et 2 millions en juin.

L’un des pays de la sous-région qui a fait parler de lui cette année, c’est bien le Togo du plus jeune chef d’Etat de la Cedeao et paradoxalement le plus vieux en fonction. Le Président Faure Gnassingbé totalise presque 13 ans de pouvoir. Une longévité au pouvoir que l’opposition n’entend plus voir. Depuis le 19 août 2017, l’opposition togolaise mobilise des milliers de partisans dans les rues de Lomé et d’autres villes du pays pour contester contre le président Faure Gnassingbé, au pouvoir depuis 2005, après 38 ans de règne de son père sur le pays. Les manifestants réclament des réformes constitutionnelles et la démission du chef de l’Etat. Ce climat tendu a ajourné le sommet Afrique-Israël qui devait se tenir à Lomé. Egalement, les sommets de la Cedeao et l’Uemoa ont été organisés au Nigéria au détriment du Togo. Dans un entretien accordé à Jeune Afrique, ce décembre, Gnassingbé-fils n’exclut pas de se représenter en 2020 pour un quatrième mandat. Les manifestations se poursuivre dans le pays et dans sa diaspora.

 

Ce 21 novembre au Zimbabwe, à l’âge de 93 ans, pour éviter sa destitution, Robert Mugabe est contraint de démissionner du poste de président de la république du Zimbabwe, poste qu’il occupait de 1987 à 2017. Il a été remplacé par Emmerson Mnangagwa qui a prêté serment lors d’une cérémonie au stade de Harare.

Le vice-président sud-africain, Cyril Ramaphosa, a été élu lundi 18 décembre à la tête du Congrès national africain (ANC), au pouvoir depuis 1994, à la place du très contesté président Jacob Zuma, à deux ans d’élections cruciales pour l’avenir du parti et du pays. M. Ramaphosa a remporté 2 440 voix, contre 2 261 à sa seule rivale, l’ancienne présidente de l’Union africaine (UA) et ex-épouse de M. Zuma, Nkosazana Dlamin Zuma, selon les résultats proclamés devant la conférence de l’ANC réunie à Johannesburg.

Une triste nouvelle a touché le monde médiatique et surtout africain en mai dernier. Jean-Karim Fall, né en mars 1958 est mort le 26 mai 2017 à Taormine en Sicile. Il était un journaliste franco-sénégalais spécialiste de l’Afrique.

À Mogadiscio, difficile de dissiper le choc consécutif à l’attaque, la plus meurtrière de toute l’histoire de la Somalie. Le bilan communiqué par les autorités somaliennes était de 358 morts avec 56 personnes disparues. En outre, ce sont 228 personnes qui ont été blessées, dont 122 transportées par avion en Turquie, au Kenya et au Soudan pour se faire soigner.

Pour finir ce tour d’horizon des faits marquants cette année, le continent de Nelson Mandela a été secouée par une affaire de vente d’esclaves noires en Libye. En effet, Nima Elbagir, journaliste soudanaise de 38 ans, a provoqué un électrochoc le 14 novembre 2017 avec un reportage. Correspondante de la chaîne américaine CNN,  elle est à l’origine de l’enquête filmée sur la vente aux enchères de migrants africains sur un marché clandestin en Libye. Mille et une réactions ont plu à travers le monde. Que ce soit en Afrique ou dans les autres pays du monde, l’unanimité a été observée pour condamner ces faits.

Le reste du monde a connu des grands bouleversements 

Dans le reste du monde, deux grandes puissances du monde, ont connu de grands changements à leur tête : les Etats-Unis et la France. Élu par les américains le 8 novembre 2016, Donald Trump est investi 45ème président des Etats-Unis, le 20 janvier 2017. L’imprévisible président attirera tout au long de l’année des caméras du monde entier vers la maison blanche. Le 1er juin, Donald Trump dénonce las accords de Paris sur le climat signés le 12 décembre 2015, prévoyant la limitation du réchauffement mondial à 2 degrés au maximum. Comme cela ne suffisait pas, dans ce mois de décembre, le Président Trump a reconnu Jérusalem comme capitale d’Israël. Une décision qui a provoqué un choc un peu partout à travers le monde. Et, pour trancher le « litige », l’Assemblée générale de l’ONU, réunie ce 22 décembre adopté à une large majorité une résolution condamnant la reconnaissance par Washington de Jérusalem comme capitale d’Israël. Sur les 193 pays membres, 128 ont voté pour cette résolution et neuf (9) contre. 35 pays ont décidé de s’abstenir. Les Palestiniens se sont félicités de ce soutien international.

Du côté de la France, Emmanuel Macron est élu président de la République. Le candidat d’En marche ! Obtient environ 66% des voix selon les premières estimations officielles, contre 34,5 % pour Marine Le Pen. À 39 ans, il devient le huitième président de la Vème République. Très populaire dans les sondages, le Président Macron n’a pas hésité à se rendre en Afrique au moins trois fois dont le plus marquant est celui du Burkina-Faso. Le mardi 28 novembre, lors d’un discours devant 800 étudiants de l’université de Ouagadougou, son premier « grand oral africain », le président français s’est présenté comme le représentant d’une génération pour laquelle « les crimes de la colonisation européenne sont incontestables », tout en relevant qu’il y avait eu aussi « de grandes choses et des histoires heureuses » dans ce passé. Près de 3 heures de discours et de face-à-face entre les étudiants et le plus jeune président français.

Cette année a vu passer de vie à trépas de figures emblématiques de la culture et du monde économique et politique française. Le 30 juin, décès de Simone Veil, femme qui fit voter la loi sur l’IVG (interruption volontaire de grossesse) en 1974. Le 21 septembre, c’était le décès de Liliane Bettancourt, héritière du groupe L’Oréal, femme la plus riche du monde avec une fortune estimée à 39,5 milliards de dollars. L’écrivain, journaliste et membre de l’académie française Jean d’Ormesson (né le 6 juin 1925) est rappelé à Dieu le 05 décembre. 24 heures plus tard, le 6 décembre, le célèbre chanteur de rock’n’roll, de twist et de blues Johnny Hallyday nous quitte. Il était né le 15 juin 1943. L’auteur de « pénitentiaire » était aussi compositeur et acteur de cinéma.

Le 9 décembre dernier, près d’un million de Français participaient à l’hommage populaire rendu à Johnny Hallyday entre les Champs-Elysées et la place de la Madeleine. Le Président Emmanuel Macron et ses prédécesseurs, Nicolas Sarkozy et François Hollande ont également assisté à cette cérémonie. En Chili, le premier président de droite à avoir gouverné le pays après la fin de la dictature a été réélu ce 17 décembre avec environ 54% des voix. Il bat donc assez largement son concurrent de centre-gauche Alejandro Guillier, un ancien journaliste (45,43%) soutenu par la coalition sortante, qui a reconnu une « défaite douloureuse ». Il succédera à Michelle Bachelet.

Le 31 mai, à Kaboul, en Afghanistan, un attentat au camion piégé fait au moins 150 morts et 460 blessés. A Manchester, en Angleterre, une attaque terroriste à la sortie d’un concert fait 22 morts plus l’assaillant, et plus de cent blessés, le 22 mai. Cet attentat est revendiqué par le groupe djihadiste Etat Islamique. Et, le 12 novembre, un séisme en Irak et en Iran fait au moins 430 morts et plus de 7000 blessés. En multipliant les essais nucléaires et balistiques, La Corée du Nord se fait recadrer par les Nations Unies en cette fin d’année. Le Conseil de sécurité de l’ONU a durci vendredi 22 décembre les sanctions contre la Corée du Nord par un vote unanime sur une résolution américaine, en s’attaquant notamment au pétrole. Le régime nord-coréen réaffirme que ces sanctions ne le dissuaderont pas de mener à bien ses programmes nucléaire et balistique. Pyongyang a, d’ailleurs, qualifié cette sanction ce dimanche 24 décembre  d' »acte de guerre ».

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces