PUBLICITÉ

“Une arrestation qui peut causer un conflit dans ce pays, doit-on l’exécuter” ainsi parlait Macky Sall (vidéo)

L’histoire rattrape encore Macky Sall. Lors d’un face-à-face avec les journalistes, le président avait été Interpelé sur l’impunité après la publication de rapports des corps de contrôle, comme OFnac, Cour des comptes entre autres. En résumé, Macky Sall a clairement dit qu’une arrestation qui aboutit à des échauffourées où qui mènera le pays dans un chaos entrainant des morts, ne vaut pas la peine.

PUBLICITÉ

« Les agents de corps de contrôle font partie des plus qualifiés de l’administration. Il se trouve que la démarche de L’Etat aboutit à des règles, des procédures, des circuits », a d’emblée laissé entendre Macky Sall.

Et de poursuivre : « Parfois certaines arrestations peuvent conduire le pays à feu et à sang. Est ce que je doit l’accepter pour pouvoir bruler le pays?

Qui va prendre cette décision? S’interroge le président avant de répondre: Le procureur demande le ministre de la justice ce qu’il doit faire. Et ce dernier appelle le président de la République.

Les gens doivent comprendre que les choses ne sont pas faciles comme pensent certains…

Retrouvez la séquence dans cette vidéo à partir de 2:07:48

#Arrestation #Macky

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

7 commentaire

  1. Deug

    LES PAROLES DE POLITICIENS N’ENGAGENT QUE CEUX QUI Y CROISENT…….

  2. Lune

    Il passe tout son temps a mentir.Macky dafma diakhal.

  3. Deuf

    Macky n’a rien à foutre des sénégalais….son seul souhait c’est de rester au pouvoir, protéger ses proches qui détournent nos milliards pour préserver son règne….il faut déclancher la révolution…..il est temps de détruire ce régime

  4. ASS

    On se fout de ce qu’il a dit, l’essentiel pour nous est que nous savons en âme et conscience qu’il a fini ses cartouches et que nous savons ce que nous devons faire.

  5. Abou

    ya kham d yone rek wala gatsa gatsa rek

  6. baabdou

    le probleme de sonko ,son Cas n est pas le meme car c est une plainte d une senegalaise,wa pastef boulene melanger cayi

  7. Abdoulaye. ndiaye

    Je suis en commun accord avec le Président
    la paix n’a.pas de prix