BRVM-10 183,91 0,15 BRVM-C 194,31 0,36 Dernière mise à jour : Mercredi, 19 septembre, 2018 - 19:00

BOA SN

-0,87

SONATEL

-0,99

TOTAL SN

-0,69
PROGRAMMES TV
Votre Horoscope du jour En ce moment à Dakar 28° clear-night
Annonces

‘‘TrumpIdyté’’ : ‘‘Senegal First’’ – Senegal Alone… Par Cheikh Oumar Dieng* (Contribution)

apr canada, Idrissa Seck, Macky Sall, oumar dieng

Comme à son habitude, le futur candidat à la présidentielle de 2019, l’ancien premier ministre Idrissa Seck et Président du Parti Rewmi, a toujours pris référence sur les États-Unis; et le revoilà cette fois-ci avec un nouveau ‘‘mentor’’, en l’occurrence le Président Donald Trump qui nous traita de ‘‘pays de merde’’ et qui avait battu sa campagne sous le slogan ‘‘America First’’.

‘‘Senegal First’’, disent les Rewmistes ! n’est-ce pas là un plagiat, une incongruité et véritable paradoxe pour un parti dont le leader passe la plupart de ses vacances à l’hôtel Saint-James qu’il ne cesse de vanter, au détriment de nos établissements de la petite côte qu’il diffame dès qu’il en a l’occasion? Rappelons-nous l’épisode récent du Palm Beach.

Dans leurs récentes sorties, les cadres du parti Rewmi de Idrissa Seck nous ressassent leur nouveau slogan plagié de Trump, en reprochant à son Excellence le Président Macky Sall et son équipe d’avoir échoué dans la défense des intérêts du Sénégal sur les questions économiques. Selon leur coordonnateur des cadres, Idrissa Seck et les Rewmistes sont « entrain de mouler » leur programme. Après l’avoir décliné à Saly, voilà qu’ils le ‘‘moulent’’ maintenant dans la ‘‘farine Trump’’ – Cela démontre, à 6 mois des élections, l’amateurisme et le tâtonnement d’un parti sans programme ni projet sérieux pour le Sénégal.

Mais revenons-en à ce plagiat ‘‘Senegal First’’, et voyons comment ce projet protectionniste et isolationniste peut être économiquement dangereux pour le Sénégal.

Rappelons d’abord qu’en matière de patriotisme économique, son excellence le Président Macky Sall avait déjà, dès son accession à la magistrature suprême en 2012, posé un des jalons qui avait emporté l’unanimité de la classe politique – je veux parler de la réciprocité des visas d’entrée. D’abord balbutiée par ses prédécesseurs qui manquaient de courage, en l’occurrence Abdou Diouf dans les années 1990 et Abdoulaye Wade en 2010, Son excellence Macky Sall appliqua cette mesure que tout le monde réclamait, non sans appréhender les risques liés à celle-ci.

Les pays qui exigeaient le visa aux sénégalais, étaient soumis au même régime de la part de nos autorités. Cette mesure aurait permis de renflouer les caisses de l’état, mais surtout amènerait une solution à la frustration de nombreux de nos compatriotes pour qui se faire octroyer un visa Schengen, était un vrai ‘‘chemin de croix’’. Donc, une mesure d’Équité et de Patriotisme! Mais cette mesure n’a malheureusement pas prospéré malgré la bonne volonté et a été supprimée à la demande des professionnels du tourisme.

En effet, le secteur touristique en a pâti lourdement avec une baisse de 35% des flux d’entrées et un préjudice de 104 Milliards pour le Sénégal. Voilà un exemple de patriotisme parmi tant d’autres et quel acte pouvait être plus patriotique que celui-là posé par son excellence Macky Sall?

Avec les prochaines échéances électorales, on assiste aujourd’hui à l’émergence de pseudo-patriotes en manque de programme, qui utilisent toutes sortes de subterfuges pour leurrer les citoyens. Vouloir appliquer des mesures qui s’apparentent à la ‘‘loi du talion’’, pour se retrouver seule dans une sous-région très compétitive et dans un monde globalisé, c’est ce que semble suggérer ces apprentis ‘‘patriotes’’ aussi bien Rewmistes que Pastefistes. ‘‘Senegal First’’ – Senegal Alone.

On est tous animé d’une fibre patriotique. Et notre chef de l’État, le premier. A l’heure de la mondialisation, on a besoin de collaborer, d’importer de la technologie de fine pointe que nous ne disposons pas. Mais cela coûte cher, et rien ne se donne gratuitement. Son Excellence, le Président Macky Sall est dans cette dynamique pour sortir le pays de la pauvreté.

Ses différentes réalisations en sont de parfaits exemples : le TER qui englobe une dimension de transfert de compétences et plus récemment la mise place de l’Institut de pétrole et Gaz qui permettra de mieux outiller le Sénégal en ressources humaines spécialisées dans le domaine pétrolier. Sans parler de la collaboration avec le PNUD dans le cadre du PUDC qui est une réussite patente.

Le Sénégal et son Excellence le Président Macky Sall sont incontestablement dans une dynamique de collaboration Gagnant-Gagnant. On tire de grands profits de nos collaborations. Et le peuple le sait. Il faut que l’opposition arrête la manipulation de l’opinion. Qu’elle nous donne une seule entreprise locale capable de nous implanter un TER! Qu’elle nous cite une seule entreprise capable actuellement de nous pomper notre pétrole et gaz!

Peut-être d’ici 10, 20 ans elle pourra nous la citer, car son Excellence le Président Macky Sall pose déjà les jalons pour qu’on y arrive.
Défendre l’intérêt du Sénégal ne veut pas dire faire du protectionnisme ou isolationnisme à la Trump. C’est regarder ce qui fait avancer le pays, ce qui permet de satisfaire les besoins de nos concitoyens.

Rappelons enfin à nos chers Rewmistes ‘‘libéraux’’, que du point de vue idéologique, le Libéralisme combat avec ardeur le Protectionnisme. Je me demande d’ailleurs, comment on peut se prévaloir d’être libéral et de défendre le protectionnisme? Si ce n’est que de la politique politicienne.

* Membre de la Convergence des Cadres Républicains (CCR) – DSE APR / Section de Sherbrooke

Annonces
Annonces

15 commentaires

  • Galgui
    8 septembre 2018 13 h 23 min

    Bouko nekhei mo taay..

  • Big SENEGAL
    8 septembre 2018 13 h 35 min

    Lecheurs de Q puants et mal laves.

  • Meth
    8 septembre 2018 14 h 48 min

    America first était le slogan de John Mcain,Donald trump à utilisé make America great again MAGA faites vos recherches avant publication please

  • ibou
    8 septembre 2018 16 h 35 min

    Un president par defaut il ne fait que copier style obama mais c’est pas joli avec un elephant et il arreter tes milices ARP en civile qui est entraint de salir limage de la police

  • Ndiayed
    8 septembre 2018 16 h 42 min

    Pour ceux qui sont intéressés par la vérité regarder et écouter Dr Abdourahmane DIOUF: https://youtu.be/w298EUTxfVE

    Pour les répondeurs automatiques, je vous laisse les insanités.
    La CECAR a le mérite de réveiller de son sommeil profond la CCR. Que l’apr nous remercie au moins pour ça.

  • kharagne
    8 septembre 2018 17 h 20 min

    America First – woodrow wilson en 1916, et repris par trump, et plagié par idrissa seck… par opportunisme…..

  • kharagne
    8 septembre 2018 17 h 27 min

    Beau travail DSE CANADA. Il faut continuer votre travail de sensibilisation. Le president travail pour le senegal, rien que pour le senegal. Felicitations

  • Ndiayed
    8 septembre 2018 17 h 36 min

    America First (« l’Amérique d’abord ») était le slogan du président américain Woodrow Wilson lors de sa campagne pour sa réélection en 1916. Trump l’a utilisé lors de sa prise de fonction (son slogan de campagne était Make America great again). Ensuite Trump a acté sa politique autour du concept America FIRST et ça marche très bien économiquement pour les américains: taux de chômage historiquement bas, la bourse se porte excellemment bien…

    Nous souhaitons le même succès économique et social au Sénégal donc nous défendrons les intérêts du Sénégal d’abord et en toute circonstance comme le font toutes les autres nations sérieuses.
    Nous partageons pas les mêmes valeurs que Trump mais ce n’est pas parcequ’il met les intérêts de son pays en premier que nous n’allons pas ou plus les nôtres parceque c’est Trump.

  • kharagne
    8 septembre 2018 18 h 59 min

    Mon vieux, que’est-ce qui vous dit que le America First de Trump marche bien? Economiquement et meme ecologiquement cest une CA-TAS-TRO-PHE. Vous voulez precipiter le senegal dans un Goufre… attention

  • Ndiayed
    8 septembre 2018 19 h 15 min

    Taux de chômage historiquement bas. Peut être le plus bas de l’histoire récente américaine.
    Trump défend très bien les intérêts de son pays. Les salariés et les patrons ne se plaignent pas de sa politique économique.
    Pour l’écologie et les valeurs morales de Trump nous n’en voulons pas. Mais comme lui nous comptons défendre le Sénégal d’abord.
    Vous pouvez défendre les intérêts étrangers ou ceux de macky, sa famille, ses copains et coquins c’est votre droit.
    Mais laissez nous au moins le droit de vouloir défendre les intérêts du Sénégal avant toute autre considération au lieu de nous pondre des inepties comme ce triste sieur de la ccr.

  • cheikh oumar dieng
    8 septembre 2018 19 h 17 min

    Pour ton Information NDIAYED, le recul du taux de chomage des USA est lié au Repli du Taux de participation à l’emploi. En d’autres termes, au renoncement à la recherche d,emploi d’un bon nombre d’americains – soit, pres de 63%

  • cheikh oumar dieng
    8 septembre 2018 19 h 27 min

    ….le taux de participation s’est mis à chuter continuellement jusqu’à atteindre 62,6 % aujourd’hui. Cela signifie qu’il y a une part croissante d’inactifs dans la population en âge de travailler. Donc, s’il y a effectivement de plus en plus d’Américains qui ne travaillent pas sans pour autant apparaître dans les chiffres du chômage, c’est simplement parce qu’ils sont comptabilisés comme inactifs et pas comme chômeurs. Ainsi, le taux de chômage baisse mais en parallèle le taux d’inactivité augmente.

    Quel serait alors le taux de chômage aux Etats-Unis si ces inactifs avaient gardé leur statut de chômeurs ?

    Voici les données actuelles concernant le marché du travail :

    – population en âge de travailler : 251 096 000

    – travailleurs : 149 036 000

    – chômeurs : 8 029 000

    Maintenant, si on calcule la moyenne des taux de participation entre 1990 et 2008, on trouve 66,3 %. Donc, si le taux de participation actuel était de 66,3 % (au lieu de 62,6 %) et que les données « travailleurs » et « population en âge de travailler » étaient les mêmes qu’aujourd’hui, alors le nombre de chômeurs serait non pas de 8 029 000 comme le BLS l’affirme mais de 17 440 648, ce qui correspond à un taux de chômage de 10,5 % (soit plus du double du taux officiel).

    Mais pourquoi certaines personnes renoncent à chercher un travail ? Une explication souvent avancée pour justifier cette hausse des inactifs au détriment d’une hausse des chômeurs est que de plus en plus d’Américains, découragés par la situation du marché du travail, ne font plus de démarches actives pour trouver un emploi et ne sont donc plus comptabilisés comme chômeurs…. (www.economiematin.fr)

  • Ndiayed
    8 septembre 2018 20 h 17 min

    Nous serions heureux d’avoir 10 fois le taux de chômage américain.

    Je ne suis pas un nihiliste.
    Le taux de chômage baisse depuis l’ère Obama et la baisse s’est accélérée sous Trump avec un bon taux de croissance.

    Les statistiques officielles d’institutions sérieuses américaines et non américaines sont là. Mais si vous préférez des données partisanes issues d’anti trumpistes primaires c’est votre droit.

    Nous défendrons sur toute question l’intérêt du Sénégal. Nous ne vendrons pas notre pays et ses ressources, nous mettrons nos entrepreneurs en avant, obligerons des entreprises étrangères la création de filiales sénégalaises avec une participation au capital à hauteur 49% par exemple de capitaux sénégalais, de prendre des sous-traitants sénégalais et de la main d’œuvre sénégalaise, de faire du transfert de compétence la règle pour toute entreprise qui veut gagner un marché. Ce que je dis n’est que la norme dans toutes les pays sérieux qui défendent sans complexe leurs intérêts.
    Pourquoi serions nous les seuls à ne pas le faire?

    La politique politicienne qui consiste à dénigrer l’adversaire sans rien proposer doit cesser.
    Si vous voulez un débat sur le concept « Le Sénégal d’abord » nous sommes disponibles. Ça serait l’occasion de permettre aux sénégalais de juger.

    Enfin, attribuer cela à Idrissa SECK est tout simplement malhonnête dans la mesure où c’est la CECAR qui utilise ce slogan (qui n’est pas officiellement celui de la
    campagne ou du parti) dans sa communication depuis son lancement le week-end du 21 et 22 juillet. Dr Abdourahmane DIOUF avait expliqué le concept.

    Wa salam

  • Malcolm X
    8 septembre 2018 20 h 37 min

    un vrai porc ce mec!
    il pèse à peu près 120 kilos ou bien ?

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *