« On a tendance à demander un bilan au Président de la République, c’est surtout les députés, qui devaient en donner après leur mandat »

« On a tendance à demander un bilan au Président de la République, c’est surtout les députés, qui devaient en donner après leur mandat »

« La douzième Législature n’a initié aucune Commission parlementaire« , selon Hélène Tine. La section Thiès du Forum civil a convie, hier, les députés du département, les groupes organisés et les citoyens à une rencontre de « redevabilité », au cours de laquelle les parlementaires ont dressé un bilan du pouvoir, renseigne l’As.

Invitée au même titre que Mamadou Faye dit Dialane autour du thème : “Redevabilité”, la députée Hélène Tine s’est prononcée, sur la rupture prônée à l’Assemblée nationale en 2012. Selon elle, cette rupture tant clamée au début de la douzième Législature n’a pas été de mise. « La preuve, l’absentéisme des députés est toujours monnaie courante« , dénonce-t-elle. Ainsi, Hélène Tine considère « qu’il faut aller vers l’institution d’une indemnité parlementaire » et que ceux qui ne se présentent pas aux sessions ou réunions de commissions, ne devraient pas en bénéficier.

Toujours selon la député, on a tendance à demander un bilan au Président de la République, elle considère que c’est surtout aux députés qu’on devaient demander cela. « Pendant 5 ans, l’Assemblée nationale n’a initié aucune Commission parlementaire« , confie Hélène Tine qui poursuit: « pis, sur les 145 lois votées, seule une proposition de loi est passée à l’Assemblée nationale”. Cette loi, est celle  de reforme du Règlement intérieur de l’Assemblée nationale et qui, malheureusement, n’a pas permis de régler les problèmes« .

1 COMMENTAIRE
  • lamb dathie

    com tou le monde ledit,c la plus nulle des assemblees ka eu le Senegal

Publiez un commentaire