Annonces
Publicité
» » » » » Témoignages des habitants de Léona Niasséne...

Témoignages des habitants de Léona Niasséne sur le Khalife

  • Fatou Gueye Fatou Gueye

Le décès du khalife El Hadji Ibrahima Niasse affecte les habitants du quartier de Léona Niassène (Kaolack, centre). Le Khalife général était considéré comme « un grand combattant de l’Islam ».
 « Nous avons perdu un érudit d’une dimension exceptionnelle. El Hadji Ibrahima Niasse nous guidait toujours dans le droit chemin. Il fut un des rares khalifes généraux qui prenait ses responsabilités quand le pays faisait face à des périodes difficiles », a témoigné El Hadji Daniel So, habitant de Léona Niassène.
Le défunt khalife a été « une référence » pour la communauté Niassène et « il le sera toujours », a ajouté M. So. Selon lui, « il ne lésinait pas sur les moyens lorsqu’il s’agissait de servir l’islam. Il fut un grand combattant ».
« Léona Niassène a perdu un grand-père bien aimé. C’est une grande perte pour le Sénégal et particulièrement pour Léona Niassène », a pour sa part dit Babacar Sall, talibé du défunt marabout.
Il a rappelé que « El Hadji Ibrahima Niasse a passé tout son temps à enseigner les préceptes de l’islam et à inviter les jeunes au travail et à l’apprentissage ».
« Le Sénégal a perdu un grand homme. Léona ne cessera de pleurer son khalife. C’est un homme multidimensionnel », a témoigné Sall, les larmes aux yeux.
« Nous sommes très attristés. Mais nous nous remettons à Dieu. Il aimait ses talibés et leur vouait beaucoup de respect. Léona entier avait des rapports de bon terme avec le marabout », a soutenu un autre disciple, Mouhameth Dione.
Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces