BRVM-10 183,66 0,36 BRVM-C 190,77 0,04 Dernière mise à jour : Vendredi, 5 octobre, 2018 - 22:45

BOA SN

-2,44

SONATEL

0,00

TOTAL SN

0,00
PROGRAMMES TV
L'horoscope du jour Horoscope du jour En ce moment à Dakar 30° partly-cloudy-day
Annonces

Tech Care For All et Neurotech, la Santé digitale s’invite au Sénégal…

neurotech, santé, tech care for all

Ce vendredi 04 octobre, s’est tenu, au ministère de la Santé, le lancement du partenariat entre la société Tech Care For All et Neurotech. Deux structures qui s’engagent pour favoriser l’accès aux soins grâce aux solutions de santé digitale.

Tech Care For All s’est officiellement implanté à Dakar. A cette occasion, une cérémonie a été organisée dans les locaux du ministère de la Santé. Une structure fondée en 2017 par Emmanuel Blin, ancien directeur de la Stratégie du groupe pharmaceutique Bristol-Myers Squibb. La société ambitionne de porter les solutions de santé digitales au service des opérateurs du soin et de santé publique à travers ces premiers partenaires publics et privés.

A cet effet, Tech Care envisage d’apporter des améliorations significatives dans le domaine de la Santé, de la prévention, en passant par la mise en place du traitement ou encore le suivi du patient via le numérique. Ce, afin de pouvoir atteindre les objectifs de Couverture Médicale Universelle “préconisés par le plan 2030 de Développement durable de l’ONU”.

Pour le Sénégal, nous sommes dans une perspective de mettre en place des projets digitaux, des projets structurants dans les domaines prioritaires à savoir l’accès aux soins. En développement des projets, par exemple dans le domaine de la télémédecine, développer des projets pour les médicaments, dans tous les secteurs. Le problème qui se pose dans les financements c’est que nous avons dans l’écosystème de start-up et de grosses entreprises. Et nous, dans l’administration, nous avons des normes à respecter“, a laissé entendre le Dr Ibrahima Khaliloulahi Dia, chef du service santé digitale et cartes sanitaires du ministère de la Santé et de l’action sociale.

A cet effet, dit-il, pour faire une application, il lancent un appel d’offre qui, forcément peut ne pas être gagné par les start-up qui les accompagnent. Aussi, “les partenaires au développement ne financent pas encore très bien la stratégie E-Santé”. Parce qu’ils viennent le plus souvent avec des solutions venues d’Europe avec des financements liés à ces solutions-là. Ce qui fait qu’ils comptent sur l’Etat, le PSE, dans sa phase deux (2) où ils mettront des projets digitaux. Des difficultés dans le domaine du financement qu’ils comptent surmonter d’ici un (1) an.

Pour sa part, Emmanuel Blin rappelle qu’il y a eu “énormément de travail pendant des années“. Ce qui leur a permis, au Sénégal de passer à une phase de réflexion “avec beaucoup d’initiatives qui avaient déjà eu lieu, à une vraie phase de mise en oeuvre…

Je crois que le Sénégal peut jouer un rôle moteur, de leadership dans la sous région. Donc, ce que je crée, c’est une opération dédiée à l’Afrique de l’Ouest mais basée au Sénégal avec comme tête de pont, notre opération sénégalise mais destinée à servir les besoins en matière de santé de l’ensemble de la sous-région. Et on a choisi le Sénégal, d’une part parce qu’il y a cette stratégie de santé digitale qui va être déployée et d’autre part aussi, parce que nous avons trouvé un partenaire local absolument extraordinaire, l’entreprise Neurotech qui est basée à Dakar…“, se félicite le fondateur et président de Tech Care For All.

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *