PUBLICITÉ

Son fils tabassé à mort, Ndeye Dia raconte le film du drame (vidéo)

Ndeye Dia n’arrive pas toujours à surmonter la mort de son fils, Malick mécanicien moto, tabassé à mort pour une histoire de vol de moutons. 

Effraction

Revenant sur les faits, Ndeye Dia raconte qu’un jour un groupe d’individus s’est présenté  à leur domicile par effraction. Il n’y avait qu’elle, son fils, et la petite sœur de Malick dans la maison.  Sans défense, les individus ont pris son fils, l’ont amené dans un endroit inconnu pour le tabasser.

Carence policière

Partie au poste de police la nuit, Ndeye Dia a été contraint d’attendre le lendemain à cause d’un manque d’effectif, que lui signale un homme en tenue.

Malick retrouvé

De retour au poste de Police le lendemain, elle a pu rencontrer le commissaire. Après lui avoir expliqué la situation, elle lui a conduit au domicile d’une personne, qui accompagnait le groupe d’individus lourdement armé, qu’elle a reconnu.

Trop tard

Finalement, c’est au fief de cette dernière qu’elle a retrouvé Malick, méconnaissable. Transporté à l’hôpital, il n’a pu survivre de ces blessures. Il est décédé.

Elle en dit plus. Regardez !

whatsapp 123
Annonces

(10) commentaires

Malik

Nguir yallah alerte aux autorités compétentes dimbalilene sokhnasi ta Yallah takh nguir respects domou adama

Malik

S’il vous plaît alerte aux autorités compétentes dimbalilene sokhnasi ta Yallah takh

Malik

S’il vous plaît alerte aux autorités compétentes dimbalilene sokhnasi ta Yallah takh nguir respects

Pathé

Lii vraiment mètina trope j’ai les larmes aux yeux. Sénégal raggal louna looooool

Zal

Et pourtant c’est pas par manque de policiers dont 8o p cent n’ont pas de poste et payés pour rien.A ce rythme ,le Sénégal N émergera pas mais immergera.

Papemassar Mariamasar

Toujours les politiciens derrière mais pourquoi le procureur envoie un qui est entre la mort et vie en prison 100m

Maxam

Thieeye ou va le Senegal. A la police on Te dit nous navon pa de moin a lhopital meme chose

L'ancien

salam salam salam mes frères asseyez de retracer le parcoure de cette histoire de vole de mouton c’est une histoire triste mais
Les autorités comme on aime si bien le dire se sont nos parents les policiers gendarmes militaires politiciens et autre viennent
de nos foyers je le dis à chaque fois que j’en ai l’occasion naniou kholate souniou boop téy wakhan té deug

Mamadou Cisse

Un pays sans loi dirige par un gouvrenement vayous

Malick

Au Sénégal la police existe que pour la journée comme si la nuit les malfaiteurs vont au lit .

Publier un commentaire