Recrudescence des crimes, un déficit entre le conjoncturel, le structurel et les pesanteurs sociales. Par Boubacar Sèye

Recrudescence des crimes, un déficit entre le conjoncturel, le structurel et les pesanteurs sociales. Par Boubacar Sèye
la recrudescence des crimes pourrait s’ expliquer par l’absence de réponses et de stratégies efficaces aux problèmes d’ordre conjoncturel et structurel du pays . 
un véritable débat de fond et des initiatives stratégiques sur les points suivants pourraient réduire les risques  à des  proportions tolérables .
 
1 – des reformes socio – économiques  très profondes  pour lutter farouchement contre les précarités , l’ extrême pauvreté , la réduction des inégalités sociales , le chômage endémique des jeunes qui posent des enjeux sécuritaires
2- l’ éradication des pesanteurs sociales et économiques qui minent la société sénégalaise  .
3- la mise en place de structures étatiques  fortes  pour lutter contre cette économie souterraine en  pointillé qui génère le trafic d’armes , de drogues , d’ êtres humains , le  blanchiments de capitaux etc….
4- sur le plan éducatif  , il faut de nouvelles orientations du système éducatif  contre l’asservissement et l’obscurantisme .
Boubacar Sèye
Horizon sans frontière
3 COMMENTAIRES
  • seuleukh

    Merci, pour ce débat d’idées sur le plan pragmatique. J’attends le développement de chacun de ces points thématiques pour y apporter ma modeste contribution qui peut être parfois volontairement très provocante.

  • Un œil

    Pour mois les crimes qu’ont vois c’est. temp si c’est la négligence de nos dirigeant dans tous les secteurs regarder les filmes que produises les sénégalais dans nos chaine Tv c’est horrible comme sil n’y avait pas une organes de contrôle pour filtré certaines images ceci se répercute sur notre vie quotidiennes de même pour nos frontières le contrôle doit être sévère .

    • seuleukh

      Damaa lay tapass rek ! A l’heure du numérique et de l’internet pour tous, que pouvez vous faire ? vous n’allez pas tout de même enfermer vos dépendants dans un cocon stérilisé, idéaliste, tout en sachant que vous allez les fragiliser, parce qu’ils ne comprendront rien du monde quand ils sortiront dehors dans la rue. Contrôle à nos frontières !!!! Un rêve supplanté par le rêve de la cedeao, avec une libre circulation des biens et des personnes à l’intérieur de l’espace cedeao, ce qui se confirme par la carte d’identité cedeao et le passport cedeao déjà effectifs.

Publiez un commentaire