PROGRAMME DE LA COUPE DU MONDE 2018 EN RUSSIE

STADE DE SAINT-PÉTERSBOURG, SAINT-PÉTERSBOURG

19 juin 2018, 18:00

STADE DU SPARTAK, MOSCOU

19 juin 2018, 15:00

STADE DE MORDOVIE, SARANSK

19 juin 2018, 12:00

STADE LOUJNIKI, MOSCOU

20 juin 2018, 12:00

ROSTOV ARENA, ROSTOV-SUR-LE-DON

20 juin 2018, 15:00

KAZAN ARENA, KAZAN

20 juin 2018, 18:00

Annonces
» » » » Propos choquants de Pr Songué Diouf: Le CNRA...

Propos choquants de Pr Songué Diouf: Le CNRA rappelle à l’ordre « Jakaarlo Bi » et brandit des menaces contre la TFM

Le CNRA enjoint la Direction de la TFM à mettre un terme définitif aux manquements notés dans la dernière émission « Jakaarlo Bi » et à éviter toute rediffusion sous peine de l’application des sanctions prévues par la loi.

Dans un avis rendu publique mardi, le CNRA rappelle que « la conception de la programmation audiovisuelle se fait dans le strict respect de la réglementation qui, surtout en matière de traitement de sujets touchant l’honneur et l’intégrité de la personne humaine, exige un profond sens de la responsabilité et une préparation particulière de la part des intervenants à l’antenne« .

« Cette exigence a été bafouée lors de l’émission +Jakaarlo Bi+ du 09 mars 2018. C’est ce qui justifie les observations-mises en garde adressées à TFM« , indique l’organe de régulation dans cet avis transmis à l’APS.

Le CNRA note que le 9 mars 2018, la chaîne de télévision TFM a diffusé une émission intitulée « Jakaarlo Bi » au cours de laquelle la question du viol a été abordée.

Il estime que « la gravité de la question exigeait des concepteurs, animateurs et éditeurs de l’émission, une attention soutenue, afin d’éviter des dérapages, prises de positions inappropriées, de nature à entraîner des conséquences préjudiciables aux femmes« .

Le Conseil dit avoir relevé « des manquements graves relatifs à la présentation de l’émission et imputables au chroniqueur, M. Songué Diouf et au présentateur de ladite émission, M. Khalifa Diakhaté« .

Pour l’organe de supervision, « le plateau de l’émission a servi de prétexte au chroniqueur pour faire d’un sujet aussi grave, un objet de dérision, en affirmant, pour justifier les cas de viols dont sont victimes les femmes, que ces dernières sont les responsables de leurs propres viols, à cause de leurs choix vestimentaires ou de leur plastique« .

Or, ajoute le CNRA, « de tels propos sont d’une gravité extrême si l’on sait que des femmes sont violées, violentées et tuées ; mises au ban de la société, rejetées par leurs familles ou données en mariage à leur violeur ; données en mariages précoces ou forcés à la suite de viol« .

Parlant de la « responsabilité » du présentateur, ce denier, « loin d’arrêter la dérive, a enfoncé le clou, en banalisant auprès des autres intervenants, la désinvolture du chroniqueur« , déplore le CNRA.

Selon l’avis, « un tel comportement est d’autant plus grave qu’il est attendu d’un présentateur qu’il exerce son rôle qui est de rappeler à l’ordre les participants à l’émission et de faire la police de son plateau« .

Pour le CNRA, « de telles pratiques constituent une violation de la réglementation et des principes régissant les acteurs des médias« .

Il rappelle les dispositions qui appellent à « sauvegarder l’enfance et l’adolescence dans les contenus des programmes et à respecter l’honneur et l’intégrité de la personne humaine« .

Le CNRA évoque aussi les articles 20 et 21 du cahier des charges relatifs, « respectivement, à l’obligation de ne pas inciter à des pratiques ou comportements délinquants ou inciviques et celle de veiller au respect de l’image, de la dignité, de l’honneur et de la réputation de la personne humaine« .

Il appelle tous les médias à « prendre les précautions nécessaires, chaque fois que des sujets concernant une catégorie de la société ou des sujets dits sensibles sont traités ou abordés, et à toujours veiller à se conformer à la réglementation« .

APS

Annonces

10 commentaires

  • oscar
    13 mars 2018 23 h 22 min

    La CNRA ,gendarme de l’audiovisuel fait un bon boulot mais à quand une télévision publique ouverte à toutes opinions civiles,politiques et sociales?

  • ibou
    13 mars 2018 23 h 38 min

    Il faut eliminer jakkarlo se sont des bandits eux tous l’emission n’a aucun importance il ne font insulter les gens

  • Jules
    14 mars 2018 0 h 12 min

    Foutez nous la paix avec vos cnra de merde.ce lobbye feministes aiment trop exagerer les choses.Ce professeur ma rien dit de mal au contraire il ne dit que la verite.dans ce lobbie feministe ya tt genre des thiaga lesbienne ect… Wahlene ndeyou si lolou.

  • Baba+dia
    14 mars 2018 0 h 25 min

    Désolé rien de na était dit

  • El Hadj Gora Diouf
    14 mars 2018 1 h 41 min

    Le professeur n’arien dit de mal. C’est votre interprétation biaisée qui en fait un problème. Que des futilités .

  • Sylla
    14 mars 2018 2 h 06 min

    CNRA de merde. Ne joue pas son rôle.
    Pourquoi il ne dit rien sur la RTS qui boycotte complètement l’opposition tout en servant de chaîne de propagande à l’APR ?
    C’est ça qui doit être réglé en 1 er.
    Rien ne sera fait contre ce voyou de professeur car l’émission djakarlo est taillée de toute pièce pour la propagande également du régime de Macky Sall. Les journalistes font semblant de s’opposer mais en fait c’est une vraie mascarade pour laver les cerveaux, manipuler et insulter les invités s’ils sont de l’opposition.
    Médiocre Macky !

  • Aminata Samb
    14 mars 2018 6 h 13 min

    C’est maintenant que cette organisation réagit? Ou était elle quand ce Birima laid et arrogant passait tout son temps à montrer sa vulgarité et son manque de respect au président Abdoulaye Wade jusqu’à ce qu’il avoue lui même sur le plateau que son marabout le lui ai interdit cette émission doit être purement supprimée moi il longtemps que je ne la regarde plus car cela ne sert à rien de regarder une émission qui irrite heurte des couches et deshonnore les femmes toutes les femmes doivent la boycotter Diakite est nul ou peureux car un modérateur doit se comporter autrement

  • adama
    14 mars 2018 7 h 52 min

    Cnra n’a niou wakh si clip yiy inciter à la débauche au d’i heurter comme Queen biz miy delo djiguene a l ère de la femme simple objet d’i provoquer sol lou bone après Cnra dit que prof amoul droit Toudeu niou mél Non ou djiguene bou mél nio d’i agresser téléspectateur yi sans respect pour personne est ce qu on pourrait la présenter comme victime alors que Cnra ne la rappelle pas a l ordre comme s ils encouragent ce type de comportements

  • Khadim Deme
    14 mars 2018 11 h 05 min

    Yene wakhléne si emission ( rathie khawma racc)bii di am sene tv prof limou wakh dara nekoussi danguéne di adiou ay poupe di wakh si ay dokhote.merde way ish

  • Cheikh Tidiane Diene
    14 mars 2018 18 h 40 min

    le professeur a bon dos il y a des images obscènes que vous voyez tous les jours sur d autres chaînes de télé et vous ne dîtes rien pourquoi vous ne les dénoncez pas un professeur de lycée a constaté des faits réels concernant des jeunes filles qui viennent a l école avec des tenues indécentes et tout le monde parle au lieu de condamner ça foutez lui la paix et on avance.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez nos applications mobiles et restez informé ! Téléchargez notre application Android Téléchargez notre application iPhone