Annonces
Annonces
» » » » Pr Bamba Kane, « plus de 3000 médecins et...

Pr Bamba Kane, « plus de 3000 médecins et sages-femmes sont au chômage »

  • Fatou Gueye Fatou Gueye

Le professeur Bamba Kane, agrégé de physiologie à la Faculté de médecine et pharmacie de l’Ucad, a dressé un tableau sombre de l’état de la santé au Sénégal.  En plus de l’absence de plateau, du manque de personnel, M. Kane a décelé le problème du chômage des médecins spécialisés. Selon lui, plus de trois mille (3 000) médecins et sages femmes sont au chômage.

Malgré le personnel qualifié dont dispose  le Sénégal, on note un manque criard de personnel de médecins. Selon les normes de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), il faudrait un médecin pour mille (1 000) habitants. « Alors qu’au Sénégal, nous avons un  médecin pour douze mille (12 000) habitants. Ce qui est un paradoxe », selon le Professeur. Il poursuit, « au moment où il y a un déficit, 600 médecins et plus de 2500 sages sont actuellement au chômage. Sans parler des médecins spécialistes ».

« Par exemple, dans les régions comme Kaolack, Louga et Ziguinchor, on ne trouve pas de neurologue chirurgien, ce qui montre un certain désert sur la plan médical qui doit être réglé, continue Bamba Kane.

« Aujourd’hui, le Sénégal a besoin de 18 mille prestataires en santé: médecines, pharmaciens, dentistes, infirmiers et sages femmes pour résoudre définitivement les problèmes de santé au Sénégal », révèle l’agrégé de physiologie dans le journal La Tribune.

 

 

Annonces
Annonces

2 commentaires

  • seuleukh
    28/01/2017 15:51

    « Aujourd’hui, le Sénégal a besoin de 18 mille prestataires en santé: médecines, pharmaciens, dentistes, infirmiers et sages femmes pour résoudre définitivement les problèmes de santé au Sénégal ». Pas pour REGLER DEFINITIVEMENT LES ….. Ce n’est vrai que pour 2017, mais dans 20 ans la population sénégalaise doublera, 14 millions aujourd hui mais 28 million de sénégalais en 2037 ! sans compter le 10 million de guinéens qui trouveront l hospitalité ou la nationalité chez nous du fait que les nationalités vont disparaître avec les mécanismes d effacement des nationalités dans l’espace cedeao. AUCUNE PLANIFICATION N EST VIABLE NI VALABLE DANS NOS PAYS ACTUELS (on fait de l’à peu près dans tout) CAR LA DIMENSION DEMOGRAPHIQUE N EST PAS MAITRISEE ET LA CEDEAO NE DISPOSE PAS ET NE DISPOSERA PAS DANS LES 2 SIECLES A VENIR D OUTILS ADEQUATS DE GESTION DES MOUVEMENTS DES POPULATIONS ET DE LA CROISSANCE DEMOGRAPHIQUE. Le problème des africains est que nous faisons trop d’enfants ! Et cela nos politichiens sont assez malhonnêtes et n’ont pas assez de couilles pour le dire aux populations !

  • eltone
    28/01/2017 17:02

    très important. mr bamba kane

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces