Annonces
Annonces
» » » » » Portrait: Baye Oumar Niasse, le retour de...

Portrait: Baye Oumar Niasse, le retour de l’enfant banni

Qui disait un jour, en conférence de presse, que Baye Oumar Niasse n’avait « Aucun avenir au club » ? Son entraîneur bien sur qui va forcément se rendre compte q’il avait mal jugé le Sénégalais.

 Mis à l’écart et presque banni en juillet 2016 par son coach, Ronald Koeman, Baye Oumar Niasse a pris son mal en patience.

L’international sénégalais a été d’abord envoyé chez les U23 d’Everton avant d’être prêté à un autre club anglais, Hull City, en janvier 2017. Malgré ses 4 buts en 17 matchs avec les Tigers, le club est condamné à la rélégation, et l’option d’achat de 10 millions de livres est levé. Baye Oumar Niasse est alors obligé de retourner à Everton.

A 24 heures de la fermeture du mercato estival de 2017, Crystal Palace se signale pour enrôler le sénégalais. Les deux clubs avaient même trouvé un accord pour son transfert. Mais avec le départ de Romelu Lukaku et face à un manque criard d’attaquants, Koeman n’avait plus d’autre choix que de garder Niasse dans le groupe comme élément de « secours ». S’il n’a pas été retenu dans l’effectif qui doit disputer l’Europa League, Baye Oumar Niasse intègre quand même le groupe de performance de la Premier League 2017-2018. Lueur d’espoir pour un garçon qui a toujours cru en lui.

Baye Oumar Niasse marque pour son retour

Entré à la 66e minute contre Sunderland lors de la Carabao Cup, l’international sénégalais inscrit le troisième but de son équipe. Everton qui traverse des moments très difficiles, s’impose (3-0) et se qualifie au prochain tour. Les supporters commencent à rêver et voient en lui un probable sauveur.

Un doublé qui sauve Koaman

Après trois défaites consécutives, Everton était relégable et devait forcément réagir face à Bournemouth pour espérer une sortie de crise. Menés au score à la 49e minute, les Toffees perdent dans la foulée leur attaquant Rooney, blessé à la 55e minute. Oumar Niasse prend sa place et redonne le sourire à toute une ville avec un doublé historique à 15 minutes de la fin, synonyme de victoire inespérée.

L’enfant banni devient le héros, le sauveur et vient de prouver à son coach qu’il avait sa place dans ce groupe.

Footempo.com

 

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL