Annonces
Annonces
» » » Pape Diop demande une nouvelle concertation...

Pape Diop demande une nouvelle concertation autour de l’Acte 3 de la décentralisation

  • Aliou FAMA Aliou FAMA

Une nouvelle réflexion sur les questions relatives à ‘’la fiscalité et au transfert des fonds’’ permettrait à l’Acte 3 de la décentralisation de venir à bout des problèmes de ressources auxquels sont confrontées les collectivités locales, a indiqué, dimanche à Dakar, Pape Diop, leader de la Convergence Bok Gis-Gis.

’’Les problèmes auxquels les collectivités locales sont confrontées sont liés aux ressources. On ne peut pas augmenter les ressources des communautés sans évoquer les questions relatives à la fiscalité et les transferts de fonds, de compétences, de ressources et d’équipements de l’Etat vers les collectivités’’, a dit Pape Diop, ancien maire de Dakar.

Il s’exprimait lors d’un atelier de réflexion organisé par son parti sur l’Acte 3 de la décentralisation, un an après son entrée en vigueur. Pape Diop a aussi déploré la nomenclature budgétaire régissant l’Acte 3 de la décentralisation, soutenant qu’elle ’’est dépassée car datant d’avant 1966’’.

’’La nomenclature budgétaire est dépassée et doit être changée et réadaptée aux préoccupations actuelles et aux nouvelles réalités sénégalaises qui sont différentes de celles d’avant’’, a-t-il soutenu. Il a recommandé ‘’d’instaurer une complémentarité entre l’Etat et les élus locaux dans le but de promouvoir de vrais pouvoirs locaux’’.

Selon M. Diop, ancien président du Sénat et de l’Assemblée nationale, la décentralisation ’’aurait pu permettre aux communes rurales d’avoir autant de ressources que Dakar ou Pikine en exploitant les pistes de production et l’électrification rurale’’.

Lancé en 2013 par le président de la république, l’Acte 3 de la décentralisation a pour objectif d’organiser le Sénégal en ’’territoires viables, compétitifs et porteurs de développement durable’’. Il s’agit ainsi de refonder substantiellement l’action territoriale de l’Etat.

Aps

Annonces
Annonces

Un commentaire

  • Abdou diaw
    28/06/2015 22:18

    Aujourd'hui l'an1 de l'acte3 le bilan est sombre car les acteurs l'ont précipité pour des raisons purement politiques.cet acte ne répond ni aux besoins et attentes éducatifs, ni de la santé, ni l'assainissement etc. ..de la population sénégalaise. Et le principal problème dans tout ça c'est macky salle

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces