Annonces
Annonces
» » » » On s’étouffe à la résidence Falco à...

On s’étouffe à la résidence Falco à Virage Yoff malgré la décision de justice…

Les propriétaires de la résidence Falco à Virage Yoff s’étouffent et sont dans toujours dans le noir. A  cause du voisin immédiat,  Seydina Issa Laye Sèye, qui a construit un mur mitoyen obstruant toutes ouvertures.

Malgré la décision du tribunal de Dakar, datée du 2 janvier 2017,  donnant raison aux propriétaires de la résidence Falco, Seydina Issa Laye Sèye persiste dans sa politique d’étouffement. Et met 36 famille en danger.

A la  résidence Falco, fenêtres et autres ouvertures sont obstruées. Les lampes et climatisations sont allumées de jour comme de nuit. Raison pour laquelle, le juge dans son délibéré, trouve que ce mur hors norme confine les habitations de ladite résidence dans le manque d’air, de lumière.

« Depuis trois ans, nous vivons dans le calvaire.  On ne peut plus respirer, tous les habitants sont malades. Mais cette décision de justice ne perturbe guère Seydina Laye Seye qui vaque tranquillement à ses occupations. La semaine dernière, j’étais obligé d’évacuer ma mère qui a des problèmes respiratoires pour se soigner aux Etats-Unis. S’y ajoute que, mon enfant de trois ans est souvent malade. En cas de sinistre, les sapeurs auront dû mal à se frayer un paysage, parce que toutes les ouvertures sont bouchées », renseigne dépité Ngalla Dia, un des propriétaires.

« En dernière instance qui est-ce qui protège le Docteur Seydina Issa Laye Seye dans cette injustice? », s’interroge-t-il

A l’en croire, le sieur Seydina Issa Laye Sèye est passible de sanctions prévues par l’article 55 de la loi 2008 portant Code l’Urbanisme. Depuis janvier 2017, chaque jour de retard, le sieur est condamné au paiement d’une astreinte de 100 000 F.

Annonces
Annonces

Un commentaire

  • Rafna
    11/11/2017 02:56

    Dire que c’est un medecin!!!!????

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL