Mbacké (Touba*) devient le département le plus peuplé du Sénégal, surpassant Dakar

Mbacké (Touba*) devient le département le plus peuplé du Sénégal, surpassant Dakar

Le cinquième Recensement général de la Population et de l’Habitat de l’Agence Nationale de la Statistique et de la Démographie (ANSD) a récemment révélé ce 31 octobre 2023 ses tendances démographiques pour la période 2021-2023. Le Sénégal compte désormais 18 032 473 habitants, avec une légère prédominance masculine de 50,6% contre 49,4% de femmes.

D’après le RGPH-5, la croissance démographique reste stable avec un taux d’accroissement moyen annuel intercensitaire de 2,9% depuis 2013. En comparaison, les périodes 1976-1988 et 1988-2002 affichaient des taux de 2,7% et 2,5% respectivement.

Un point notable de ce recensement est la jeunesse de la population sénégalaise. En effet, 39,2% de la population totale est composée d’enfants de moins de 15 ans. Cette proportion est plus élevée chez les garçons (40,6%) que chez les filles (37,6%). Seulement 3,8% de la population a plus de 65 ans.

Les données mettent en lumière une concentration de la population sur l’axe Dakar-Thiès-Diourbel, représentant 46,8% de la population totale. La densité nationale est passée de 65 habitants au km² en 2013 à 92 habitants au km² en 2023. À noter, la région de Dakar se distingue par une densité de 7 277 habitants au km², tandis que Kédougou reste la moins dense avec 15 habitants au km².

Le changement le plus surprenant provient du département de Mbacké, qui devient le plus peuplé du pays avec 1 359 757 habitants certainement grâce à sa grande ville Touba, dépassant Dakar qui compte 1 182 416 résidents. D’autres départements tels que Mbour, Thiès et Rufisque ont également connu une croissance notable. À l’inverse, les départements tels que Salémata, Oussouye, Saraya et Ranérou restent moins peuplés.

Concernant la composition des ménages, la taille moyenne est de 9 individus par ménage en 2023. Toutefois, cette taille varie d’une région à l’autre, allant de 6 personnes à Dakar à 12 individus dans les régions de Tambacounda, Sédhiou, Matam, Kaolack et Kaffrine.

Enfin, l’activité agricole reste prédominante avec 45,6% des ménages sénégalais pratiquant ce type d’activité. Les régions de Thiès, Dakar, Louga et Saint-Louis sont en tête en termes de pratique agricole, tandis que les régions de Kédougou, Sédhiou et Ziguinchor enregistrent les taux les plus bas.

2 COMMENTAIRES
  • Maman

    Lolu d ay fenn la

  • Mami

    Ça c’est pas vrai

Publiez un commentaire