Mamadou Lamine Gueye: « L’arène politique est très agitée. Des candidats déclarés cherchent »

Mamadou Lamine Gueye, Transitaire et 2eme adjoint au Maire de la commune de Khombole a officialisé, ce samedi son soutien à la Coalition BBY. Occasion, aussi saisie par M. Guèye de faire part de son projet social dénommé Financement pour l’Autonomisation des Femmes (F.A.F) qui engagera sa phase II. Une rencontre présidée pas le Ministre des forces armées, Augustin Tine.

Annonces

« Je me réjouis, en ce jour symbolique et historique, de me retrouver devant cet auguste assemblée, pour partager avec vous, les premiers jalons d’un nouvel engagement politique… Je suis un citoyen soucieux du devenir de notre cher République, et je suis absolument convaincu, que chaque citoyen, où qu’il puisse se trouver, doit prendre ses responsabilités devant l’histoire, pour contribuer à la construction de notre pays.« , s’est félicité Mamadou Lamine Guèye qui rejoint, désormais la mouvance présidentielle.

Il poursuit : « j’ai constaté que depuis un certain temps, l’arène politique est très agitée. Des candidats déclarés cherchent par tous les moyens à jeter le discrédit dans nos institutions, cherchent à brouiller la conscience collective de nos compatriotes à travers le mensonge et la calomnie. Ces candidats prétentieux aux projets obscurs, ne peuvent rien nous apporter si ce n’est faire couler notre économie. Par ailleurs, depuis 2012, j’ai constaté que ce pays a fait un grand bon dans tous les domaines… »

Raison pour laquelle, « lorsqu’on a vu des candidats se verser dans la manipulation pour discréditer ce bilan plus qu’élogieux, nous avons senti l’urgence de répondre à l’appel de la patrie, en soutenant le meilleur candidat pour le Sénégal, je veux nommer son Excellence, Monsieur Macky SALL, Président de la République du Sénégal… »

« Mon engagement dans le social est connu de tous, je n’ai jamais lésiné sur les moyens pour venir en aide la population de cette ville. Sur fonds propres, j’ai pu mettre à la disposition de 35 groupements la somme de 3.500.000 FCFA, en raison de 100.000F par groupement dans le cadre d’un projet dénommé ‘RUNK’…« , rappelle-t-il. Et c’est dans cette même  logique qu’il envisage « la phase II de notre projet le Financement de l’Autonomisation des Femmes (F.A.F 2) en donnant des financements à plus de 37 groupements de femmes porteurs de projets bancables…« 

Un commentaire

Donnez votre opinion sur le sujet !
Mamadou Gueye

C le fruit d un travail de longtimp ki koy diem ak koussi deuk .li mâle cheikh IBRA fall waxon rek moy DEUG « nanou khôl bakham yalla Dina fay Wakh bayi dieuf »

Publier un commentaire