PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
khalifa sall 1 - Libération de Khalifa Sall : Les socialistes, cause du retard...

Libération de Khalifa Sall : Les socialistes, cause du retard…

Depuis dimanche 29 septembre, l’ancien maire de Dakar, Khalifa Ababacar Sall, hume l’air de la liberté. Il a bénéficié de la grâce présidentielle, après plus de 900 jours d’emprisonnement. Dans sa livraison du jour, le journal Le Témoin est revenu sur les vraies raisons qui ont retardé cette libération.

La demande de grâce…

Le journal précise que l’avocat, Me Khassimou Touré, a effectivement rédigé une demande de grâce le 19 juillet dernier, c’est-à-dire le jour même de la finale de la coupe d’Afrique des Nations. Le quotidien révèle même que « le décret de grâce de Khalifa était donc préparé et même, paraît-il, signé par le président de la République. »

Le blocage…

Mais seulement, le président décide alors de suspendre sa décision, après avoir reçu en audience les responsables du Parti socialiste Aminata Mbengue Ndiaye et Serigne Mbaye Thiam. Selon le journal, les responsables socialistes ont convaincu le président Macky Sall « qu’une libération intervenant à ce moment-là, en pleines obsèques du Secrétaire général de leur parti, n’allait pas leur faciliter la tâche dans la préparation de sa succession. »

L’opportunité…

C’est ce qui explique que Khalifa Ababacar Sall et ses co-détenus n’ont pas fêté la Tabaski avec leurs familles. Et depuis lors, renseigne le journal dirigé par Mamadou Omar Ndiaye, Le président de la République cherchait une occasion pour les libérer. C’est ainsi qu’est venue  l’inauguration de la mosquée Massalikoul Djinane et ses retrouvailles avec le président Abdoulaye Wade.

Khalifa Sall Libération
Annonces

(2) commentaires

Mamadou Diop

Op sathiè

Assan Boup

Serigne mbaye Thiam yaw donitou dara bayima mola gueun

Publier un commentaire