BRVM-10 167,58 -0,11 BRVM-C 173,20 0,15 Dernière mise à jour : Jeudi, 15 novembre, 2018 - 22:45

BOA SN

7,32

SONATEL

0,00

TOTAL SN

0,78
PROGRAMMES TV
L'horoscope du jour Horoscope du jour En ce moment à Dakar 22° cloudy-night
Annonces

Les terribles révélations sur l’immolation de Cheikh Diop avant son suicide…

cheikh diop, pape ndiaye
Les terribles révélations sur l’immolation de Cheikh Diop avant son suicide…

Le journaliste Pape Ndiaye a fait des révélations terribles sur le dernier entretien qu’il a eu avec le défunt cheikh Diop qui a succombé à ses brûlures après avoir tenté de s’immoler par le feu devant le Palais. 

« Cheikh Diop, on s’est connu durant la période de la mutinerie en 2016 à Rebeuss. Il s’était rapproché de moi pour se plaindre des difficiles conditions de détention et de l’accident survenu en prison. Il a été arrêté  dans une affaire de faux avant d’être libéré  par l’article 127  du Code  de procédure pénale qui dit que la détention provisoire ne peut excéder six mois en matière de délit. C’est sur la base de cette disposition qu’il a recouvré  la liberté », a expliqué le journaliste Pape Ndiaye

D’après lui, Cheikh Diop a effectué plusieurs démarches pour recouvrer les 500 millions Fcfa que l’Etat du Sénégal lui doit en guise d’indemnité de dommages et intérêts, suite au préjudice subi en  prison. « Il a été victime d’une amputation de son bras droit, l’oeuvre de l’ agent d’un agent de l’Etat officiant à  l’infirmerie de Rebeuss ».

« Le mercredi, 31 octobre, il est revenu dans mon bureau  pour m’ expliquer les nombreuses démarches qu’il a effectuées auprès des agents judiciaires de l’Etat, du ministère des Finances et de certaines autorités du Palais de la République pour obtenir son dédommagement. Il m’a même remis toutes les pièces afférentes à son dossier,  le jugement rendu par le  tribunal de Dakar et le dossier médical produit par l’Hôpital Fann », informe le journaliste. Qui rajoute que Cheikh Diop lui a fait part de son intention de s’immoler.

« Je l’ai dissuadé en lui disant de patienter d’autant plus que son avocat, Me Assane Dioma Ndiaye, s’affaire dans le dossier  pendant devant la justice. Et d’ailleurs, après une voie de recours exercée,  l’agent judiciaire, Antoine Dione, lui avait demandé d’attendre une décision définitive pour être indemnisé ».

Le jeudi 2 novembre,  soutient le président de la Convention des jeunes reporters du Sénégal (Cjrs), « il m’appelle pour me dire je ne peux plus attendre, je t’avais promis de ne pas exécuter la menace, mais je suis dans l’obligation de le faire ». Pour lui faire peur, également, informe-t-il: je lui ai dit: si tu insistes, je serais également dans l’obligation d’aviser la police »

Avant son immolation le vendredi soir,  il m’a rappelé le matin  pour me dire qu’il traverse des difficultés en tant que responsable de famille.

Pour rappel, Cheikh Diop a trois enfants dont une fille étudiante à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.

 

Annonces
Annonces

8 commentaires

  1. Nafy Ba dit :

    Mensonge les opposants votre manipulation

    1. Waly dit :

      Opposant ou?
      Malheureusement un homme dans la détresse s est donné la mort.
      Dieu seul sait ce qui amener une personne à cet extrême.

  2. Cherif Sow dit :

    Dous sa pape mo de motakh guaye wakh nopil te toub li gua wakh

  3. Patriot dit :

    Amputation du bras en periode detation.gravissime houhhh… le gar a été humilié, indigné, et poussé jusqu’à ses drrnier retranchements.
    qu’est ce que l’état du Sénégal attendait pour ne pas le dédommager.

  4. SALAGNN dit :

    On doit arreter d’emprisonner les gens pour des futilités, surtout qu’il n y a meme pas assez de places dans nos prisons. Reubeuss doit etre reservé à ceux qui representent un danger pour la societé.
    Nos procureurs, juges, policiers aiment se sentir tout puissants en arretant et enfermant des citoyens, c’est triste.

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *