Les artistes femmes, oubliées du monde de la culture (Avis d’experts)

Les artistes femmes, oubliées du monde de la culture, doivent arriver à parler elles-mêmes de leurs œuvres pour accéder à « plus de visibilité », estime Maty Ndiaye Sy, spécialiste en coaching managérial et cofondatrice du collectif « exponentiELLES ».

Annonces

« Je pense que de manière générale, les artistes femmes sont oubliées (…). Si vous parlez de la place des artistes femmes qui sont reléguées ou oubliées, tout de suite, on a l’impression que c’est un constat féministe. Pas du tout ! », a soutenu l’experte. 

Maty Ndiaye Sy intervenait lors d’une conférence de presse du collectif « exponentiELLES », à l’origine de l’exposition « Femme, actrice du changement », lequel réunit dix-sept femmes artistes, peintres, photographes, metteur en scène, réalisatrices, au musée de la femme Henriette Bathily.

Selon Maty Ndiaye Sy, ce constat de la faible visibilité des femmes artistes traverse l’histoire à travers le monde. Pour que les femmes accèdent à « plus de visibilité » dans le domaine de la culture et des arts, elle propose qu’elles parlent elles-mêmes de leurs œuvres.  

« Il va falloir accepter, soit par la formation, soit par un renforcement de confiance en soi, de parler de ses propres œuvres. Cela manque encore », a analysé Maty Ndiaye Sy, par ailleurs formatrice et consultante indépendante. 

Les femmes doivent continuer à être bienveillantes au sein de la communauté des artistes, dit-elle, mais « elles sont trop dans la défensive ».  Or, fait-elle valoir, les artistes ont toujours joué un grand rôle dans la prise en charge des « grandes questions de notre société, aujourd’hui ».

« Réellement, les grandes questions de notre société sont portées par nos artistes (…). Il y a une faillite de nos politiques trop centrées sur des agendas à courts termes, des universitaires centrés sur une respectabilité au niveau international. Les artistes, qu’ils vivent de leur art ou pas, portent les tensions et les dynamiques de nos sociétés », a souligné Maty Ndiaye Sy.  

L’exposition du collectif « exponentiELLES », qui se poursuit jusqu’au 6 avril, sera désormais annuelle, ont annoncé les organisatrices. 

Annonces

Publier un commentaire