Le journaliste Adama Gaye critique une photo où figure Diomaye Faye : « C’est inquiétant ! » (Photo)

Le journaliste Adama Gaye critique une photo où figure Diomaye Faye : « C’est inquiétant ! » (Photo)

Le journaliste sénégalais Adama Gaye, après son retour d’un exil de cinq ans, a publié un post sur sa page Facebook le 24 avril 2024, critiquant la représentation des femmes dans une photographie récente avec le président Bassirou Diomaye Diakhar Faye et le patronat. Adama Gaye pointe l’absence totale de femmes sur cette image, qualifiant la situation de discriminatoire et de révélatrice d’une incongruité dans le secteur privé sénégalais.

Dans son post, il a exprimé son mécontentement en des termes forts : « La photo du Président avec le patronat: Sans Femmes ! Pas une seule femme dans ce patronat ! Cela veut tout dire. » Il a ajouté que « l’image est bavarde, parlante. Où sont les femmes ? Femmes cheffes d’entreprises, femmes des marchés, femmes leaders dans tous les secteurs, femmes besogneuses et des millions d’entre elles n’ont pas droit à être représentées sur une photo qui célèbre un secteur privé dont elles sont les plus méritantes. »

Le journaliste, connu pour ses critiques ouvertes, a aussi noté la présence uniquement masculine des syndicalistes dans cette rencontre, critiquant encore une fois la non-représentation des femmes et des jeunes dans les sphères dirigeantes du pays : “Quelle incongruité cette photo plus que discriminatoire, nulle et insultante à la moitié du peuple du Sénégal. C’est inquiétant ! En plus du patronat, les syndicalistes, tous masculins, étaient aussi en…photo unigenre ! »

Cette publication intervient alors que le nouveau président sénégalais est au pouvoir depuis le 2 avril 2024, ce qui soulève des questions sur le renouvellement des instances dirigeantes sous son administration. Adama Gaye semble indiquer par son post que son engagement envers les questions de représentativité et d’équité est désormais remplacé par un retrait symbolique, mentionnant « Je brise ma plume et ne critique plus » et « Vaquer à mes occupations privées JOTNA. »

32 COMMENTAIRES
  • Ablaye Demba

    Des petites gens qui ne se préoccupent pas du développement du Sénégal.

    • Khaled

      Qui se préoccupe plutôt de leur ventre et bas ventre surtout

      • BOCAR

        CE CONNARD DE JOURNALISTE DEMANDAIT AU PRESIDENT DE FAIRE SA PREMIERE VISITE EXTERIEURE EN ETHIOPIE …….VOILA QUELCUN QUI NE REFLECHIT MEME PAS ..IL E PRONONCE TOUJOURS SUR DES CAS BIDONS ET FAITS TOUJOURS HORS SUJET . IL FAUT LA FERMER ADAMA GUEYE …….TU ETAIS A L’EXTERIEUR TU ES DEPASSE PAR LES EVENEMENTS ATTENDS TA MISE A JOUR POUR PARLER. SENEGAL SI TU T’ABSENTES UN PEU TU ES DECONNECTE

        • Gombo Gauvine

          Ce journaliste est un vrai imbécile un bâtarde fini

      • niul

        Où est Yerim Seck. On veut Yerim comme cassecouille ce type est trop vieux. 😁😁

    • Bou

      On peux pas développé le pas sans les femme il faut impliqué les femme dans le gouvernement et partout rew gor ak djigen nioko yor

    • Damel

      Écoutez messieurs, le président Diomaye a trouvé un patronat et des syndicats 100% masculins. Ce n’est pas à lui de changer cette configuration, mais ce sont ces entités qui doivent accueillir en leur sein des femmes entrepreneuses et de syndicalistes femmes chevronnées dont regorge notre société.

  • Domada

    Les sénégalais n’ont encore rien vu avec ces gens qui n’ont aucun respect pour les femmes. On a vraiment fait l’erreur de notre vie en confiant le pouvoir à ces amateurs qui nous ont vendu du vent. On attend toujours les emplois promis et la réduction de la cheretè de la vie, entre autres

  • Une femme

    Le message de ce journaliste est à écouter et à entendre! Indépendamment du fait que l’on soit d’un parti ou de l’autre!

  • L inquiet

    Quand on parle de secteur privé au sénégal, quelles sont les plus grands acteurs? Étaient ils présents à cette rencontre? NON
    Lors de l investiture IDEM, j’y étais au fond du pavé central VIP et à ma grande surprise il n’y avait quasiment aucun des principaux acteurs du secteur privé alors dans le projet ce secteur y est régulièrement cité.
    Alors faudrait il une redéfinition du secteur privé au sénégal ou juste faire plus attention pour éviter un faux départ?

  • Ablaye Demba

    Ce journaliste est une petite personne sans saveur ni odeur

  • Alpha

    A mon avis les femmes doivent prendre en charge et de façon engagée ces actes maladroits qui commencent à faire grincer des dents. J’avoue que c’est un peu inquiétant surtout quand on voit le rôle déterminant des femmes dans la lutte politique de ces dernières années. Femmes sénégalaises, battez-vous et ne comptez sur personne pour reprendre ce qui vous revient de droit.

  • TruthHurts

    Ce gar a perdu la tête. Il commence à nous emmerder enfin. Trop complexé et trop bidon ce gar!
    Adama please shut the fuck up. Nobody listens to you. Senegal has so many young journalists way better than you.
    This is not how you gonna insert yourself into the game.

  • Femmes

    Le président méprise les femmes qu’il considère comme des torchons des moins que rien des pondeuses

    • Tchim

      Bayil doul , ce n’est pas la faute du président si la délégation du secteur privé est allée au palais sans une seule femme, bayilènn naafekh.

  • kiy

    mdr sonko au centre!! hahaha ca vient petit à petit……..

  • Aboubekrine

    On attend cas même de Mr Adama Gaye du contenu à la hauteur. Les sujets sensibles ne se traitent pas pour les gens de niveau, ayant accès aux décideurs sur les réseaux sociaux.

  • Ibrahima

    Cet imbécile de Adama gaye ne va jamais changer.si tu penses que tu vas venir pour dire des choses sans fondement tu te trompes.Tu vas encore aller en exile domeram .cet imbécile ne parle jamais le dévolepement de ce pays.

  • Gombo Gauvine

    Avant de critiquer quelqu’un critique toi même d’abord vous êtes un danger pour le pays

  • Sonko!

    Qu’est-ce que vous avez à l’insulter. M. Gaye est libre dire ce qu’il veut. Vous nuls à vous chier dessus en l’insultant surtout qu’il dit vrai. Vous avez des problèmes avec la vérité? Opposez lui des arguments plus solides que ce qu’il avance. Pastef opposition c’était violence physique, du Gatsa Gatsa, on brûle et on demande aux jeunes de sortir pour se faire tuer. Maintenant Pastef au pouvoir, vous insulter l’opposition. Pensez à faire ce que vous aviez promis et arrêtez votre violence.

  • DIOMAYE SONKO

    UN TOCARD UN IMBÉCILE QUI D´SE CROIT PLUS INTELLIGENT QUE TOUT LE MONDE UN HYPOCRITE UN COMPLEXÉ

  • Mohamed Ali

    Bonsoir,

    Mes frères soyons patients.

    Les femmes sont nos mères, nos sœurs et nos épouses et représentent tout pour nous et ne peuvent en aucun cas être oubliées ni reléguées au second plan.

    Ceci est valable aussi pour les jeunes qui sont d’ailleurs dignement représenter.

    Mais donnons à ces braves jeunes le temps pour voir d’abord ce qui se passe pour étudier tranquillement leurs dossiers.

    Les critiques stériles ne servent qu’à déconcentrer les attentions.

    Je suis contre les cotas auxquels pensent certains.

  • Aloba

    Là je suis en phase avec vous M. GAYE. Nos nourrices nos protectrices, nos responsables de famille les chères battantes ne doivent pas être au second plan à éviter.

  • Bouna

    Je suis avec mR Gaye . Ou sont nos braves méritantes femmes.??

  • dégoûté

    Adama gaye est un BSTS , BOUGGUEU SIIW TEUH SIIW .

    En plus petit prétentieux qu il est , il cherche à être conseiller à la présidence .
    Lolou dong la .

  • Babel

    Le président vous montre la lune vous regardez son doigt.

  • Diop

    Quand parler devient un moyen de monter qu’on existe
    Franchement vous en faites trop

  • JoeBabs

    C’est quand même graaaav ces temps ci avec les discussions sur le nombre de femmes dans les postes, les partis et même les syndicats. Il ne faut surtout pas oublier le nbre de femmes au bureau de l’assemblée nationale et au conseil constitutionnel aussi.

  • Marieme

    Toi là tu es toujours la entrain de se complaindre

  • Ibiza

    Il a fait une bonne remarque. Il n a fait que donner son avis.

  • Karim$

    Pourtant, quand les filles vont dans des abris provisoires, sont contraintes de s’asseoir sur des briques ou à même le sol pour tenter d’étudier ou sont victimes de grossesses en milieu scolaire qui les contraignent à abandonner les études, on ne l’entend jamais sur ces sujets. Mais quand il y a des nominations au sommet de l’Etat, il veut voir des femmes. Ça ressemble à du voyeurisme. Et puis, moi, je pense que son exil a été prématuré. Il fallait rester au pays faire face à Macky SALL et participer à la résistance. Mais quand on s’en va, peut-être qu’il n’y croyait pas. Peut-être qu’il pensait que le peuple n’allait jamais reprendre le pouvoir des mains de Macky SALL. Parfois, il faut savoir se battre pour les bonnes causes et rester sincère pour se faire remarquer par le peuple Sénégalais qui est généreux et sait reconnaître ses défenseurs et combattants. Aujourd’hui, voilà Pape Alé Niang promu DG de la RTS et il a toujours été sincère avec le peuple.

  • Les femmes et les jeunes aussi comptent

    Je suis parfaitement D’accord avec cette analyse. Les femmes doivent prendre la place qui leur revient de droit dans toutes ces organisations. Il faut un équilibre hommes femmes et jeunes vieux pour pretendre etre rzprzsentatif d’une orgqnisation quelle qu’elle soit

Publiez un commentaire