PUBLICITÉ

Le tangage monétaire Par Adama Gaye

Rejetons la volonté de contrôle néocolonialiste de la France sur nos pays. Ça suffit !

Il faut donc se féliciter du refus d’un groupe important de pays Ouest africains, en phase avec les pulsions de la majorité des peuples de la région, de voir la France s’immiscer dans la construction monétaire, endogène, dont nous rêvons depuis la nuit des temps.

Que des Ouattara, SALL et co, moins regardants sur la souveraineté de nos pays, en soient arrivés à se laisser mener par le bout du nez par un minuscule Emmanuel Macron, c’est leur affaire.


Nous disons non à toutes ces forces, j’allais dire faiblesses, d’arrière garde, qui préfèrent servir les intérêts d’un pays aussi déclinant que l’est la France en échange de son soutien pour s’accrocher au pouvoir.


Avec 55 millions d’habitants et 550 000 km2, la France est devenue économiquement la 6eme puissance du monde mais sa chute est en mode accélérée. Son avenir s’écrit au passé composé.
Je salue et encourage les dirigeants dignes et respectables comme ceux du Nigeria et du Ghana qui l’ont compris et mènent la résistance à ses magouilles Ouest africaines.


C’est un processus de vrai décolonisation qui commence. Allons jusqu’au bout.


Par sa stratégie de détournement de l’Eco, avec l’appui de son homme lige Ivoirien, Paris a gravement fauté: excluons-là du processus, nous devons pouvoir faire notre monnaie et notre intégration économique sans elle.


Dommage, en jouant son jeu des pays comme le nôtre, sous l’égide d’un esclave, ont créé les conditions d’un tangage monétaire mortel.


Macky SALL, ajoute cela sur ta facture !


Macron, saches-le : c’est fini le temps des contrôles verticaux avec le concours de pions antipatriotiques. Savez-vous c’est quoi la techtonique des plaques numériques ? Un volcan de disruption qui vous remettra à votre place: dans la poubelle de l’histoire, n’en déplaise à vos derniers alliés africains, promis, eux aussi, comme les pieds noirs en Algérie, à vous retrouver dans la fournaise de l’enfer qui vous attends ensemble…Ouste !


Adama Gaye

Ps: Surveillons, outre les politiques, tous ces relais de la France, par les médias, français ou panafricains et matinaux, les artistes, les professionnels, les rêveurs de médailles françaises, les maçons, les espions africains, les résidus de la France-Afrique.

Adama Gaye Eco
Annonces

(2) commentaires

Jules

The problem with Senegalese is they are not well informed. I am praying for my country.

Sidy Braham Dieng,Politologue.

Votre commentaire des événements est haineux et tendancieux .Quid de votre soutien irréfléchie de la gouvernance verticale et corrompue. Au contraire d’ une réflexion désintéressée ,vous idéalisez le Ghana et le Nigeria, au moment où la Cote – d’Ivoire s’ inscrit dans une dynamique socioéconomique inspirante pour l’ Afrique.

Publier un commentaire