PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
dr. aziz mbodj e1562346064481 - "Le Président de la République parle à qui ?" (Par Dr Aziz Mbodj*)

« Le Président de la République parle à qui ? » (Par Dr Aziz Mbodj*)

Au cours de la rencontre avec les élus locaux au Centre international ABDOU DIOUF sur la territorialisation des politiques publiques dans la mise en œuvre du PSE, le Président de la République a affirmé ce qui suit : « Vous le voyez déjà à Pikine, à Guédiawaye, dès fois on veut vous donner des infrastructures, mais il n’y a pas de terrains disponibles pour faire un hôpital, un lycée, une université n’en parlons même pas ». Si on continue à faire la spéculation foncière à vendre tout terrain qui existe cela va rentrer dans un domaine privé. Et donc les générations futures elles auront quoi ? »

En parlant ainsi le Président de la République semble oublier que la propriété privée n’est pas un obstacle à la création d’infrastructure. L’Etat peut toujours exproprié s’il a un projet d’utilité publique comme la création d’un hôpital,d’une école ou autres infrastructures.

C’est aussi un non sens de parler de spéculation foncière car les plans d’urbanisme relèvent de l’Etat .Encore les mutations domaniales sont exclusivement de la compétence de l’Etat et souvent du Président de la République en l’occurrence.

L’immatriculation des terres du domaine national se fait impérativement par décret. La solution à tout ces problèmes est entre les mains du Président de la République.Il doit s’adresser à ses services.

*Dr Aziz Mbodj, responsable politique et membre du Rewmi.

Dr Aziz Mbodj Président De La République
Annonces

(3) commentaires

Espagne

Entre construire directement sur un terrain libre et construire en déguerpissant des populations, les déplacer sur un autre cite et les indemniser, quel est le plus simple? Il faut être intelligents et de bonne foi. Le président Macky SALL sait bien de quoi il s’agit. Les Maires dans leur majorité sont spéculateurs fonciers.

Alfa Suare Diallo

Tous les problèmes dans nos ville : embuteillae , salubrité ,spéculations foncierres , inondations les occupations ilegales des marchants ambulants etc,sont occasion nnés par les élus locaux ,il faut oser le dire!!

Lecitoyen

Tres bon article,le pouvoir doit assumer ses responsabilités.

Publier un commentaire