L’armée prend le pouvoir au Burkina : gouvernement et Assemblée dissous, couvre-feu national

L’armée prend le pouvoir au Burkina : gouvernement et Assemblée dissous, couvre-feu national

L’armée burkinabè a annoncé jeudi la dissolution du gouvernement et de l’Assemblée, l’instauration d’un couvre-feu et la mise en place d’un organe de transition, lors d’une conférence de presse à l’issue d’une journée d’émeute contre le président Blaise Compaoré.
Les pouvoirs exécutifs et législatifs seront assumés par un organe de transition, avec l’objectif d’un retour à l’ordre constitutionnel « dans un délai de douze mois », selon un communiqué du chef d’état-major des armées Nabéré Honoré Traoré, lu par un officier lors d’une conférence de presse. Un couvre-feu est imposé « sur l’ensemble du territoire de 19h à 6h » pour « préserver la sécurité des personnes et des biens ».

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire