BRVM-10 167,58 -0,11 BRVM-C 173,20 0,15 Dernière mise à jour : Mercredi, 14 novembre, 2018 - 22:45

BOA SN

7,32

SONATEL

0,00

TOTAL SN

0,78
PROGRAMMES TV
L'horoscope du jour Horoscope du jour En ce moment à Dakar 23° cloudy-night
Annonces

Lancement campagne parrainage Karim Wade: « Les coups bas ne l’ont pas ébranlé. Les trahisons ne l’ont pas… », selon…

oumar sarr, parrainage karim wade, Présidentielle 2019
Lancement campagne parrainage Karim Wade: « Les coups bas ne l’ont pas ébranlé. Les trahisons ne l’ont pas… », selon…

« Aujourd’hui est évidemment un moment historique pour notre parti et le candidat qu’il a désigné lors de son dernier congrès…« , s’est réjoui Oumar Sarr, à l’occasion du lancement des opérations de parrainage du candidat du PDS, Karim WADE, ce mardi 11 septembre 2018 à la permanences Amadou Lamine Badji

Le Secrétaire Général National Adjoint rappelle que Karim Meissa a été désigné dans un congrès ouvert à la presse. « Des candidats se sont présentés et à une majorité écrasante, le Congrès, le parti, a désigné son candidat« , rappelle Oumar Sarr.

Et depuis, renchérit-il, « vous le savez, condamnations, tentatives de détruire notre candidat, exil, mensonges. Depuis, vous le savez, notre candidat est debout comme il a été debout pendant trois longues années en prison du fait de son choix de lutter pour le peuple. Les coups bas ne l’ont pas ébranlé. Les trahisons ne l’ont pas fait fléchir. Depuis, vous le savez, notre parti est debout, malgré les trahisons, debout dans les combats pour les libertés et la démocratie, debout dans les combats pour le pain et l’eau. »

Il poursuit: « Ce moment est historique et vous êtes venus nombreux marquer de votre présence cet événement. C’est vrai que nous ne voulons pas de ce parrainage décidé par Macky SALL pour ajuster les candidatures, pour avoir les candidats qu’il aura choisis lui-même à la prochaine présidentielle. Avec toute l’opposition, nous continuons à nous battre contre toutes les mesures liberticides de la dictature de Macky SALL, parmi lesquelles les modifications de la loi électorale ayant permis l’introduction des parrainages. »

Pour le libéral, rien n’interdit leur candidature que la peur bleue de Macky SALL. A cet effet, il estime qu’en tant que force du peuple, ils doivent mobiliser, décupler la lutte pour obtenir, au-delà de la question des parrainages, « la prise en compte des autres candidatures de l’opposition, de celle de Khalifa Ababacar SALL et de toutes les autres ; la mise en place d’une autorité indépendante pour organiser les élections ; l’accès au fichier électoral pour tous ; nos cartes d’électeur. »

« Nous n’avons pas peur de Macky SALL et de ses moyens de répression. Nous sommes invincibles puisque nous sommes le peuple, le nombre…« , tonne Oumar Sarr qui précise à ses camarades de parti que le mouvement pour en finir avec le régime de Macky Sall est engagé. Raison pour laquelle il appelle ses alliés à mieux s’organiser et mieux organiser le peuple « aujourd’hui fatigué mais prêt à l’assaut« . « Nous aurions pu le laisser seul avec ses parrainages et continuer la mobilisation permanente pour faire face mais nous avons le devoir de lui montrer que même sur son terrain nous pouvons le battre…« , poursuit-il.

« Le PDS va commencer les parrainages de Karim Maissa Wade (KMW) mais il appelle déjà les partis, les syndicats et les organisations de la société civile qui le souhaitent à s’organiser avec lui pour la collecte des parrainages et l’organisation d’une candidature unifiée pour la satisfaction des revendications du peuple et le redressement national. Nous lançons la campagne nationale et dès jeudi, nous serons dans les 45 départements du pays pour expliquer et organiser la collecte des parrainages.

Symboliquement, le PR Abdoulaye Wade a signé le premier parrainage pour KMW (…) Des centaines de milliers de personnes vont participer à ce mouvement d’ensemble pour le parrainage de notre candidat. Hier soir, alors que je m’étais garé en bordure de rue pour répondre au téléphone, des jeunes sont venus spontanément demander des feuilles de parrainages pour KMW. Nul doute qu’il y a un vrai engouement pour notre candidat. Nous allons gagner.

Le peuple est fatigué de Macky SALL. Il n’en veut plus. Il symbolise l’échec, la misère pour le peuple, la corruption. Macky SALL, c’est le recul pour le Sénégal, le manque d’eau et la triche aux élections. La collecte des parrainages sera, pour nous, la première étape de la consolidation de la candidature de KMW. La deuxième étape sera contée avec l’arrivée de notre candidat. Dans les prochains jours, il vous dira quand et nous lui dirons comment nous l’accueillerons. Macky SALL n’a pas à choisir un candidat pour nous. Il le sait. Tous les sondages le donnent battus.

Il ne lui reste que son arme favorite, la triche. Nous le connaissons mieux, nous avons maîtrisé son plan de triche. Nous sommes prêts à le battre, nous le battrons à l’élection présidentielle du 24 février 2019« , dit Oumar Sarr à ses camarades venus nombreux à la permanences Amadou Lamine Badji.

Annonces
Annonces

10 commentaires

  1. Parrainè kelkun k vous n voyez pas bilay da nguène di tiakhane rek sen bopp rek nguène di nakh

  2. Je suis du pds mais oumar sarr vous vous moquez de nous. Comment parrainé quelqu’un qui n est pas candidat. C est des conneries. Arrêté ces blabla et trouver nous un autre candidat. Que des bêtises. Au moment ou tous les partis se mobilisent nous on nous parlez de Karim

  3. ba seni dit :

    Moi je m’en tiens au cours magistral servi par Farba Senghor au cour de l’émission Sen show a l’animateur Ndiaye Doss. Malgré les pièges tendus par ce dernier comme à ses habitudes Farba a été cohérent durant toute cette émission pour prouver a ceux qui en doutent que l’appareil PDS dans son entièreté n’a pas de coin ou recoin qu’il ne maîtrise pas. Peut être dans les jours a venir les analystes Politique sauront éclairer nos lanternes. Vive la démocratie.

  4. C’est à croire qu’il y a un deal entre les wades et Macky,sinon comment comprendre ce cinéma au quel se livre le pds en parrénant quelqu’un qui ne sera jamais candidat.Les Wades veulent réélire Macky pour un second mandat et seulement après se retrouver après les élections pour obtenir un éventuel soutien de Macky en 2024

  5. lecare culo dit :

    vraiment je pense qu’ils se moquent des senegalais comment peut on parrainer une personne dont la candidature est invalidee. je suis triste pour mon pays je suis triste pour le senegal je suis triste pour mon parti

  6. Delta Keïta dit :

    macky n’a jamais été dictateur foutez nous la paix avec ce voleur et traitre de karim wade il peut rêver ce petit francais il a une vingtaine d’années pour se préparer à la présidentielle sénégalais ouvrons nos yeux le jour que wade fils sera président nous allons nous mordre les doigts noubliez pas que la nationalité française sera tjrs là allahou akbar

  7. deug dit :

    Ou est Karim svp et quand es ce qu’il sera au Sénégal

  8. Dans la vie il faut se battre pour des principes. Si le PDS maintient son candidat c dans l’ordre normal ; si le conseil constitutionnel invalide , l’histoire jugera et nous autres citoyens seront témoins. L’histoire politique de notre pays a coûté des vies .Personne n’a le droit de faire reculer notre démocratie pour des raisons bassement matérielles. La grandeur des hommes politiques ce n’est pas le nombre de mandats c l’avancée des communautés dans le chemin de la vertu , la dignité la cohésion sociale ,le patriotisme etc . Un peuple avili peut sombrer dans les pires tares sociétales Jef jel niax teed.

  9. ASTOU FAYE dit :

    Du nimporte quoi wade a demissionne’ de l assemblee’ il savait que les partisans de khalifa sall allaient lui demander service donc netromper pas le senegal vous n aimez pas khalifa sall..vous parlez de la dictature tu oublis que wade vous dicte et vous impose son fils comment oumar sarr vote wade et aujourdhui vote karim donc sarr nest rien na pas dambition vous faites honte a vos enfants et au senegal macky dou sen morom yaroulen sof ak sokhor rek kou bagne li yalla def si nakhar ngay dekk…vive macky et invitation a sa reelection inchalla….

  10. verite dit :

    Omar sarr progniou nar la ndakh domarame rekla

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *