La Fncl exige qu’il soit mis fin à la détention arbitraire de l’otage politique Toussaint Manga

La Fncl exige qu’il soit mis fin à la détention arbitraire de l’otage politique Toussaint Manga

La Fédération nationale des cadres libéraux (Fncl), face à la presse ce vendredi, a dénoncé les longues détentions préventives de leurs frères de parti dont Toussaint Manga, militant du Pds et responsable de l’Union des jeunesses travaillistes et libérales.

« Le Docteur Toussaint Manga  est injustement arrêté à son domicile et détenu depuis le 23 Mars 2015 sur le fondement d’accusations fallacieuses et erronées. Depuis cette date, il est gardé en prison alors que la procédure d’instruction, le concernant, a été bouclée depuis près de trois mois. Cette détention, devenue arbitraire au regard des exigences d’un procès juste et équitable et du droit d’être jugé dans un délai raisonnable, ne s’explique que par une volonté politique d’anéantir l’opposition, de la réduire à sa plus simple expression (pour reprendre les propos de qui vous savez) », ltit-on, entre autres, dans le texte liminaire de la Fncl.

« La Fncl exige qu’il soit mis fin à la détention arbitraire de l’otage politique le Dr Toussaint Manga. Aussi interpelle-t-elle les autorités judiciaires afin que des mesures utiles et urgentes soient prises pour faire cesser ces violations flagrantes des droits des frères et sœurs précités », ont martelé les cadres libéraux.

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire