BRVM-10 161,50 0,28 BRVM-C 168,76 0,62 Dernière mise à jour : Mardi, 11 décembre, 2018 - 22:45

BOA SN

0,00

SONATEL

-0,28

TOTAL SN

0,00
PROGRAMMES TV
L'horoscope du jour Horoscope du jour En ce moment à Dakar 23° clear-night
Annonces

Journée du tirailleur sénégalais : A la mémoire des 7 000 morts

des 7 000 morts, Journée du tirailleur sénégalais
Journée du tirailleur sénégalais : A la mémoire des 7 000 morts

La 17ème édition de la Journée du Tirailleur sénégalais, célébrée hier au cimetière militaire de Thiaroye, est dédiée à la « Bataille du Chemin des Dames » qui a fortement marqué les esprits par l’ampleur des pertes, en particulier celles de soldats en provenance des colonies de la France.

Sur les 16.500 tirailleurs sénégalais engagés dans cette confrontation, plus de 7.000 sont tombés sur ce champ de bataille, soit le 1/4 de leurs pertes en hommes durant la première guerre mondiale.

Buste droit, tête légèrement soulevée, regard fixe, concentration maximale, les militaires sont en rangs serrés dans l’enceinte du cimetière des tirailleurs de Thiaroye. Ils attendent, sous la Musique des armées, l’arrivée des autorités civiles et militaires devant prendre part à la 17ème édition de la célébration de la Journée du Tirailleur sénégalais dont le thème de cette année est « Le tirailleur sénégalais, sur le Chemin des Dames ».

La fierté et l’émotion étaient palpables sur les visages, signe de reconnaissance aux vaillants éléments des troupes coloniales dont les hauts faits d’arme sont à jamais gravés dans la mémoire collective.

Cette Journée du Tirailleur sénégalais, consacrée par le calendrier républicain, est un moment solennel de célébration qui contribue à la réhabilitation et à la vulgarisation de la mémoire. Au Sénégal, la démarche adoptée permet de revisiter, chaque année, une grande bataille et d’y faire ressortir la participation des soldats issus principalement des colonies françaises d’Afrique.

Augustin Tine, ministre des Forces armées venu présider la cérémonie de commémoration, a salué « les hauts faits d’arme des tirailleurs sénégalais au cours de la «Bataille du Chemin des Dames» relatés et salués à leur juste valeur ».

Selon lui, la façon dont on a fait recours à eux et les conditions dans lesquelles ils ont combattu ont été fustigés par le député Blaise Diagne. En effet, le député sénégalais avait, à l’époque, dénoncé « le massacre des Noirs ».

Augustin Tine a fait savoir que « les tirailleurs sénégalais, souvent en première ligne, ont payé un lourd tribut à la «Bataille du Chemin des Dames». Voilà pourquoi, le président de la République, Macky Sall, a choisi ce thème », a-t-il expliqué.

Avant d’ajouter : « de l’avis des chefs qui les ont commandés dans ces champs de bataille, les tirailleurs sénégalais ont fait preuve de loyauté, de détermination, de courage, de bravoure et d’abnégation ».

Le devoir de mémoire permet ainsi d’honorer ceux qui se sont battus pour qu’aujourd’hui nous puissions vivre dans un monde de paix et de liberté. Aussi la célébration est-elle une occasion de rappeler à la jeunesse les valeurs et vertus incarnées par ces héros pour qu’elle se les approprie. « Malgré les rigueurs du climat, l’éloignement familial, des dures conditions des soldats indigènes, ils ont fait montre de vertu qui réveillait leur qualité guerrière », a salué Augustin Tine. Soleil.

Annonces
Annonces

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *