PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
khoureychi thiam - Guy Sagna - Adama Gaye : Me Khouraychi Ba corrige le Procureur...

Guy Sagna – Adama Gaye : Me Khouraychi Ba corrige le Procureur…

Le procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye a publié un communiqué de presse sur les dossiers Guy Marius Sagna et Adama Gaye… Une sortie qui n’a pas tardé à faire réagir. Que de grincements de dents, particulièrement de la part de Me Khoureychi Ba, interrogé par Sud Fm.

Dans un communiqué, le procureur de la République, près le tribunal de grande instance hors classe de Dakar s’est prononcé sur les affaires Guy Marius Sagna et Adama Gaye. Il donnait ses « vrais raisons » de l’arrestation de l’activiste et du journaliste. Voulant ainsi mettre fin à la polémique. Une sortie jugée maladroite de Serigne Bassirou Guèye qui s’est trompé dans le premier communiqué avant de rectifier le tir. Ce qui n’a pas manqué de faire réagir Me Khouraychi Ba qui qualifie cette sortie du procureur d’ « inutile et inopportune… »

Un communiqué « à charge… »

« Le procureur de la République a une mission de communication dans le dossier. Il est bon que son parquet se prononce. Mais, pas à ce moment parce que c’est une affaire déjà engagée. Son chef hiérarchique, si je puis m’exprimer ainsi, a déjà parlé, a condamné Adama Gaye, notre client. Je ne vois pas en quoi ce communiqué est utile…« , a réagi Me Khouraychi Ba qui parle d' »un communiqué très mal écrit. Et à ce niveau de responsabilité, c’est tout de même inquiétant… C’est un communiqué qui vient nous ajouter des charges qui n’existent pas dans les différents dossiers. Ça, c’est un problème… »

Les confusions dans les deux dossiers…

Pour le cas de Guy Marius Sagna, de notoriété publique, poursuit l’avocat, « il a été inculpé, poursuivi et placé donc sous mandat de dépôt du chef de délit de fausse alerte, réprimé par l’article 429 du Code pénal. Aujourd’hui, on vient de dire que non, Guy Marius, c’est l’article 255. Donc de la diffusion de fausses nouvelles dont il est poursuivi. Ça pose problème… Il oublie même que dès l’instant qu’il évoque l’article 255 dans le débat, il convoque, ipso facto, l’article 139 du Code de procédure pénale… »

« Or, dans le cas de Guy Marius Sagna, il n’est pas question de l’article 139 du Code de procédure pénale… Cet article a été pris dans les réquisitoires, s’agissant du cas de Adama Gaye. Et, c’est pourquoi il y a une confusion à ce niveau. Dans le cas de M. Adama Gaye, on semble confondre… les notions d’offense au président de la République et les notions d’atteintes à la sûreté de l’Etat. Les deux articles sont, évidement différents. C’est l’article 255, d’une part et l’article 80, d’autre part« , fait savoir Me Ba.

Il met cette sortie du procureur sous le coup de l’ « empressement, de la pression« . Mais, renchérit-il, que ce « serait bon pour le parquet du Tribunal de grande instance de Dakar hors classe, qui est donc un parquet exceptionnel dans ce pays là, sache où mettre les pieds et choisisse les mots…« 

Adama Gaye Guy Marius Sagna
Annonces

(4) commentaires

Eugene Senghor

Me au pays de dictature un procureurn’EST qu’inpoteau sans fils électriques.Macky Salleté a dit nous dors á coup sur ce pauvre procureur peureux

Eugene Senghor

Macky Singe Sall dégage

Charles

PRO KI RERRE,BASSIROU LE SIROUMAN.

Batman

Honnêtement je n’ai rien compris , les arguments sont tassè , pas expliquer , en quoi consiste l’article 139 du code de procedure pénale, ou l’article 255. L’article devait être annoté pour qu’on puisse le lire, après vous vous étonnez que les gens ne fasse qu’insulter sur la partie commentaires ! Vous rajoutez de la confusion a la confusion

Publier un commentaire