Annonces
Annonces
» » » » » Gabon – le domicile de Jean Ping sous...

Gabon – le domicile de Jean Ping sous surveillance militaire

  • Cheikh Kandé Cheikh Kandé

Selon l’agence de presse africaine, le crise post électorale au Gabon est loin de connaître son épilogue.  Le domicile à Libreville du principal challenger d’Ali Bongo à la présidentielle d’août 2017, Jean Ping, a été placé sous surveillance militaire par le régime de Bongo.

Le message à la Nation de Jean Ping, diffusé au lendemain de la célébration des 57 ans de l’accession du pays à l’indépendance, serait la raison d’une telle décision.

En effet, l’ancien président de la Commission de l’Union africaine (UA) avait appelé les populations à organiser toutes des «manifestations civiques conformes au droit à libre expression, à la liberté de manifester, et aux droits fondamentaux prescrit par la constitution».

Telle une traînée de poudre, le massage vidéo de Jean Ping diffusé en direct sur certaines télévisions privées, a été largement relayée sur les réseaux sociaux. Les commentaires en découlant sont unanimes :

Jean Ping a décidé de passer à la vitesse supérieure après avoir épuisé toutes les voies de recours légales, au sortir du dernier scrutin présidentiel.

Si le gouvernement n’a pas encore officiellement réagi à la sortie de Jean Ping elle a déjà pris ses dispositions, en l’occurrence la mise sous surveillance du domicile du concerné.

Jean Ping se dit pleinement conscient des risques encourus. Il lance :

J’ai pleinement conscience de la portée des mots (…) J’attends que vous soyez les pèlerins de la protestation populaire et de sa légitime colère.

En rappelle, Jean Ping,  continue toujours de contester la victoire de  Ali Bongo Ondimba (ABO) à l’élection présidentielle du 27 août 2016.

Annonces
Annonces

Un commentaire

  • abdelkurt
    19/08/2017 09:02

    Solidarité avec Jean Ping

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces