PUBLICITÉ

Fillette égorgée à Mbour : Un règlement de compte derrière le meurtre

Du nouveau dans l’affaire de la fillette retrouvée morte, égorgée à Mbour. Cinq (5) individus ont été arrêtés dans le cadre de l’enquête qui révèle un règlement de compte à l’origine de ce drame

.

Fillette poignardée puis égorgée

Selon les premières constatations de l’enquête, Ndiaya Guèye a été poignardée à deux reprises avec une violence inouïe avant d’être égorgée. La police a arrêté tous les suspects qui sont passés aux aveux. L’enquête a formellement établi que la fillette de trois (3)  ans est la victime collatérale d’un sanglant règlement de comptes.

Règlement de compte

Le principal mis en cause, dont le père est en prison pour trafic de drogue, était locataire dans la maison de la victime. Mieux, rapporte Libération, c’est suite à un différend avec la mère de la victime qu’il a planifié l’horrible crime pour se venger avant de faire disparaître le corps avec l’aide de son épouse et de ses amis.

Pour rappel, la police a mis la main sur cinq (5) suspects dans le cadre de l’affaire Ndiaya Guèye. Du nom de cette fillette de 3 ans retrouvée morte, jeudi dernier, dans un bâtiment en chantier, au quartier Liberté II Baydeuk à Mbour.

Mbour
whatsapp 116
Annonces

(6) commentaires

Saliou Sene

je pense kil est temps dappliquer la charia

    Madiagne

    ha wey

Madiagne

no vremen c deplorant il faut kon mette peine de mot pour que ça cesse
des personnes aussi betes que les animaux
il faut etre severe a la prise des lois
toutes mes condoleances a la fimille victime
k la terre lui sw leger

Senghor

Attendez d’en voir d’autres criminels qui seront épargnés encore de la peine de mort.So. Gassama et A.Diro Ndiaye êtes-vous vrais ou faux musulmans(hypocrites)??

Diaba

Yalla nako Yalla yurume metina lool cou djioure doom ak doom nimou neekhe li metinala lool

Thierno Sarr

Li disna tisna bilay

Publier un commentaire