PUBLICITÉ
aspt"
Etats-Unis : La Cour suprême  annule le droit à l’avortement, laissant la liberté à chaque Etat
PUBLICITÉ

Etats-Unis : La Cour suprême annule le droit à l’avortement, laissant la liberté à chaque Etat

Ce vendredi 24 juin 2022, la Cour suprême américaine a révoqué l’arrêt Roe vs Wade, rendant les États libres d’interdire l’avortement.

Dans une volte-face historique, la Cour suprême des États-Unis a enterré vendredi 24 juin un arrêt qui, depuis près d’un demi-siècle, garantissait le droit des Américaines à avorter mais n’avait jamais été accepté par la droite religieuse.
Cette décision ne rend pas les interruptions de grossesse illégales mais renvoie les États-Unis à la situation en vigueur avant l’arrêt emblématique Roe v. Wade de 1973, quand chaque État était libre de les autoriser ou non.

Les juges ont considéré que l’arrêt Roe vs Wade, et un autre arrêt, Planned Parenthood vs Casey, qui l’avait confirmé en 1992, reposaient sur une interprétation juridique biaisée, la Constitution des États-Unis ne mentionnant pas spécifiquement le droit à l’avortement. « L’arrêt Roe vs Wade était manifestement erroné dès le départ », a écrit le juge Samuel Alito, qui signait l’opinion majoritaire de la Cour.

« L’avortement présente une question morale profonde. Nous considérons que la Constitution ne confère pas un droit à l’avortement. Elle n’interdit pas aux citoyens de chaque État de réglementer ou d’interdire l’avortement. Roe et Casey se sont arrogé cette autorité. Nous annulons maintenant ces décisions et rendons cette autorité au peuple et à ses représentants élus », a-t-il déclaré.

PUBLICITÉ